Marsupilami T28, Univers des Schtroumpfs T5, Boule et Bill T35

/ Critique - écrit par plienard, le 17/12/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Trois séries classiques du neuvième art qui ont pour point commun, durant leur existence, d’avoir changé de maison d’édition.

Marsupilami, tome 28 – note 6/10

Petit événement chez les marsupilamis. Les voilà de retour à la maison-mère, entendez par là, aux éditions Dupuis, depuis le tome 27 (Cœur d’étoile). Depuis son départ de la maison de Marcinelle, la famille du Marsupilami s’est très largement agrandie avec une compagne, la marsupilamie, et trois petits, dont Bobo le seul marsupilami noir de la bande. D’ailleurs une certaine mélancolie le gagne, se sentant un peu seul. Il va reprendre du poil de la bête, si je puis dire, en rencontrant une pauvre petite marsupilamie perdue dans la forêt palombienne. Sauf qu’elle est loin d’être très amicale.


©Dupuis édition 2014.

Petite histoire sympathique que ce 28ième album où Batem et Colman agrandissent encore un peu plus la famille. C’est aussi l’occasion de rappeler que le Marsupilami n’est pas le seul mâle de la série. Tendresse et humour gentillet sont de mises pour le bonheur des enfants et des plus grands qui regarderont l’œuvre rassuré et d’un œil bienveillant. L’héritage de Franquin est respecté même si les aventures commencent un peu à tourner en rond avec ses chasseurs plus stupides que méchants et ses bons sentiments pleins de naïveté. Le jeune public pourra être attendri mais jusqu’à quand ?

 

L’univers des Schtroumpfs, tome 5 – note 6/10 - Les schtroumpfs fêtent Halloween

Alors, oui, je sais déjà ce que vous allez me dire : « Nous sommes en plein dans les préparatifs de Noël et lui il nous parle d’Halloween ! ». C’est vrai, vous avez en partie raison. Mais pour ma défense, je l’ai reçu un peu tard, et quitte à être en retard, autant y aller franchement. Ensuite, il n’y a pas d’album de Schtroumpfs de prévu pour Noël, c’est peut-être (surement) une idée de cadeau tout trouvé pour les jeunes lecteurs. Enfin, et au pire, vous aurez l’album pour halloween 2015. Bon OK, je me la joue un peu facile. Car l’important, c’est de savoir si cet un bon album ou pas.


©Le Lombard édition 2014.

L’univers des Schtroumpfs, c’est des petites histoires de Schtroumpfs, en général 5, sur un thème donné. Ici, vous l’aurez compris, elles tournent autour de la fête d’Halloween, avec ses sorcières (et son sorcier, Gargamel), ses fantômes qui, pour certains, ont peur de Gargamel ... Pour être encore plus explicite, il y a réellement une histoire qui concerne Halloween (la première), et les deux suivantes qui pourraient s’en inspirer. les deux dernières peuvent se ranger dans n'importe quel album des Schtroumpfs. Cela n’en est cependant pas moins un bon album de Schtroumpfs, avec surtout les petits Schtroumpfs qui sont mis en valeurs.

Si vous avez la collection, il n’y a pas de raison de ne pas continuer. Pour les autres, cela fait toujours un cadeau tout trouvé pour les enfants.

Boule et Bill, tome 35 – note 6/10

Boule et Bill est une série qui ne semble pas connaître la crise. Un film en 2013 qui a eu un certain succès, une animation en 3D prévue pour fin 2015 et un nouvel album sorti en Novembre aux éditions Dargaud.


©Dargaud édition 2014.

Créé par Jean Roba en 1959, la série est maintenant dessinée par Laurent Verron depuis 2000. Pierre Veys et Cric signent les scenarii. Dans ce tome, identifié comme étant le 35ième, Boule rencontrent les mêmes problèmes que les enfants de son âge. Il a des parents qui aiment l’ordre, surtout celui de sa chambre. Remarquez Bill et Caroline ont aussi du souci à se faire sur ce plan. Et comme pour faire un clin d’œil à l’actualité, à l’heure où l’éducation nationale parle de supprimer les notes, Boule est enfermé dans sa chambre pour travailler ses devoirs et ramener un meilleur bulletin.

Du classique dans ce nouvel album, où l’humour  se mélange à la tendresse et un hommage (on appellera comme cela) à une autre célèbre série de la bande dessinée franco-belge avec le problème de faire signer des contrats par le papa de Boule.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse