9/10Panini Comics - X-Men - Tome 2

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 05/08/2016
Notre verdict : 9/10 - Un album tangible !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Second tome qui reprend le passage de Whedon sur les X-Men ! Découvrez comment l'homme a marqué le plus célèbre groupe de mutants de la planète.

Joss Whedon n'est pas seulement l'homme derrière Buffy, il a aussi oeuvré sur les X-Men et il s'est fait plaisir. Loin de vouloir laisser les choses comme il les a trouvé ou de faire le timide, Whedon a pris le groupe en main et n'a pas hésité à le secouer. Dans ce tome, nous allons retrouver l'une des spécialités de Joss : les femmes fortes. Pour cela, il s'adjoint les crayons de John Cassaday. Ce dernier n'est pas le plus rapide des dessinateurs mais il faut reconnaître que ça vaut le coup d'attendre. Ses dessins fourmillent souvent de détail et il est doué pour mettre en avant les super-héros. Le duo Whedon / Cassaday fait-il toujours des étincelles ?

Ce tome est avant tout un tome dédié à la courageuse Katherine Pryde alias Shadowcat. Elle a beau devenir intangible, elle n'est pas du genre à passer inaperçu ou à fuir devant le danger. Depuis ses 13 ans, la jeune femme fait partie des X-men et après un passage en Angleterre chez Excalibur et quelques cours chez les Agent du Shield, elle revient au manoir de sa jeunesse pour aider Cyclops, Wolverine et compagnie. Son aide sera la bienvenue puisque dès le début de l'album, Emma pète un cable et elle envoie ses coéquipiers dans les vapes. Heureusement Kittie (et les autres) vont réussir à la calmer. Un timing parfait avant d'être envoyé dans une aventure spatiale.
DR.

Là, ils vont devoir arrêter un tiran, empêcher la fin du monde locale et sortir vivant des pièges qui sont sur leur voie. Sans trop en dire, on voit que Whedon maîtrise son sujet et il nous donne à voir un Cyclops plus stratège que jamais. Autre spécialité du scénariste : les histoires d'amour et d'humour. Ici, ce sont Shadowcat et Colossus qui sont visés. Dans les années 80, ils s'étaient aimés mais la différence d'âge (Pryde était mineure à l'époque) et la guerre (secrète, 1ère du nom) avaient éloignés les deux amoureux. Maintenant adultes et responsables, ils vont pouvoir reprendre les choses là où elles étaient. Whedon écrit ses instants avec humour et beauté. On reconnaît son style et il fait toujours mouche.

Cassaday l'épaule parfaitement dans cet album puisqu'il sait donner à ses personnages des moues ou des poses qui correspondent parfaitement à la situation. En somme, cet album se dévore tout seul. Certes, nous avons une succession de scènes d'action entrecoupées "d'instant de vie" des X-Men mais il faut reconnaître que c'est efficace. Cassaday est précis dans ses planches et il nous régale dans chaque moment de l'album. Un bel album, très intense dont la conclusion ne vous laissera pas de marbre.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse