Comicschool #20 : X-Factor

/ Article - écrit par riffhifi, le 29/03/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Depuis deux semaines, le pékin français (à ne pas confondre avec le franc Pékinois) croit que le titre X-Factor désigne une télé-réalité type Starac, importée d'Angleterre où elle a vu le jour en 2004. Grossière erreur ! Pour faire la lumière sur cette imposture, Comicschool renaît de ses cendres le temps d'un coup de projecteur sur une des meilleures BD Marvel des années 80-90.

Comicschool #20 : X-Factor
DR.
En 1986, les sentiments de haine et de méfiance envers les mutants ont atteint des sommets. C'est dans ce contexte que naît la première équipe Facteur-X, fruit d'une volonté de réunir les cinq X-Men d'origine : Cyclope (Scott Summers), Marvel Girl (Jean Grey), Angel (Warren Worthington), le Fauve (Henry McCoy) et Iceberg (Bobby Drake). Premier problème : à ce stade, Jean Grey est morte ; il convient donc de la "ressusciter", en prétendant que Phénix était un double et que la vraie Jean était en animation suspendue depuis quelques années... Deuxième problème : étant donné que les cinq zouaves ambitionnent de se faire passer pour des chasseurs de mutants (afin de recueillir, protéger et éduquer les paumés), il faut que tous aient l'air vaguement humain. Adios la fourrure bleue du Fauve : Hank McCoy retrouve son teint de pêche au bout de quelques épisodes.
Après avoir ainsi posé les bases de la série, le scénariste Bob Layton et le dessinateur Jackson Guice s'éclipsent discrètement, laissant oeuvrer un couple talentueux : Louise et Walt Simonson. La première sera l'un des artisans de la mort de Superman quelques années plus tard, et le second est connu pour son travail sur Thor et Fantastic Four. A eux deux, ils créent un des super-vilains les plus emblématiques du monde "X", Apocalypse, et font subir le châtiment ultime à Warren Worthington : la perte de ses ailes. Il déprime, se tue, et renaît sous les doigts taquins d'Apocalypse, qui fait de lui l'Archange de la Mort et le dote d'ailes tranchantes et d'une peau bleue. Dans la foulée, le Fauve retrouve son pelage, et Facteur-X (qui ne peut clairement plus se faire passer pour un groupe d'humains) entre dans une période d'aventures un peu décousues, bien que parfois très réussies. On retiendra ainsi leurs tribulations sur une planète lointaine où s'affrontent les "Elus" et les "Parias", divisés selon leur physique, ainsi que le passage
DR.
du jeune Whilce Portacio au dessin, qui apporte à la BD un aspect trash hystérique (il se tournera par la suite vers des séries comme Spawn).

En 1991, le nom X-Factor est attribué à une équipe de super-héros formée par le gouvernement, dans la lignée de la catastrophique Freedom Force contre laquelle luttait le X-Factor d'origine. Bien que la série continue sa numérotation, auteurs et personnages sont tous de nouveaux venus : le scénario est désormais signé Peter David, le dessin est de Larry Stroman, et l'équipe dirigée par Havok (Alex Summers, le frère de Cyclope, ce qui permet de préserver une certaine continuité) comprend Polaris, Strong Guy (Malabar en v.f.), Wolfsbane, Quicksilver et l'Homme Multiple Jamie Madrox. Ce casting survivra plus ou moins jusqu'en 1995, date où Madrox périt (apparemment) par la faute du virus Legacy, métaphore "mutante" du Sida.

En 1995, une troisième équipe particulièrement destroy voit le jour : menée par Forge, elle réunit Mystique, Dents-de-Sabre (deux affreux dont les pulsions sont contrôlées pour éviter qu'ils ne sèment le chaos), Shard (un hologramme de la soeur de Bishop !) et Wild Child (un ancien de la Division Alpha). Les scénarios sont désormais de Howard Mackie, et la série continue sur ce mode jusqu'en 1998.

Après quelques années d'interruption, parsemées de timides tentatives, la série reprend du poil de la bête au milieu des années 2000, sous l'impulsion de Peter David qui fait de Facteur-X le nom d'une agence de détectives (mutants, of course) dirigée par Jamie Madrox. Comment ça, il est mort en 1995 ? Mais non, on avait dit "apparemment" ; c'est l'Homme Multiple, il n'y a aucun personnage plus simple à ressusciter. Cette version de l'équipe survit encore à ce jour, et le titre se décline en quelques sous-séries appelées Nation X ou X-Factor Forever, où fleurit la nostalgie comme en témoigne l'image ci-dessous.


DR.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6