7/10X-Men : origines de quatre fondateurs

/ Critique - écrit par riffhifi, le 07/07/2011
Notre verdict : 7/10 - Xylophone, xanax, xylocope et xanthome (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Cyclope, Iceberg, le Fauve et Jean Grey : seul Angel manque à l'appel. Mais ces origines ne manquent ni de saveur ni d'esthétisme (à part la première, un peu fruste visuellement).

Après un premier tome consacré à Colossus, Diablo, Emma Frost et Gambit, Panini collecte dans ce deuxième volume les histoires consacrées à quatre membres de la toute première équipe des X-Men, initialement parues en 2008 et 2010. L'éditeur français fait ainsi un choix éditorial judicieux : regrouper les personnages selon leur
DR.
époque initiale.

Des réinventions de la première équipe, on en a déjà mangé plusieurs fournées. Il y a dix ans, la mini-série Les enfants de l'atome faisait ça très bien, et Roy Thomas fournissait dès les années 60 de petits épisodes bonus qui complétaient les numéros réguliers des X-Men. Rien de bien neuf pour cette cuvée récente, si ce n'est que chaque épisode est pris en main par un duo d'artiste différent, et que le regroupement des véritables membres d'origine en librairies permet de remettre les pendules à l'heure après un film qui prenait de grosses libertés avec la chronologie des comics (dans X-Men commencement, sorti début juin, seuls Xavier et Hank McCoy sont "à leur place").

L'épisode consacré à Cyclope, sans surprise, se divise entre l'élément décisif de son enfance (un accident d'avion qui a séparé son frère et lui de leurs parents) et la toute première mission des X-Men, telle que décrite dans le premier numéro de 1963 (la découverte de Magneto). Graphiquement, le nouveau venu Jesse Delperdang (précédemment encreur) ne fait pas d'étincelles, et son trait s'avère même souvent simpliste.

Iceberg est gratifié d'une histoire un peu plus originale, dessinée par Phil Noto (qui se contente souvent de signer des couvertures) et écrite par Roberto Aguirre-Sacasa. Ce dernier opte pour une "histoire d'intolérance face aux mutants" dans la plus pure tradition Marvel.


DR.
Jean Grey et le Fauve, respectivement mis en images par Mike Mayhew et J.K. Woodward, font l'objet de graphismes au réalisme exacerbé - Jean est particulièrement expressive en adolescente rouquine au caractère bien trempé. Leurs scénarios sont signés Sean McKeever et Mike Carey ; ce dernier a œuvré plusieurs années sur John Constantine Hellblazer, et sur un autre épisode de X-Men Origins consacré à Gambit. Son Hank McCoy s'inscrit dans la droite lignée de celui des enfants de l'atome : champion de football dans son lycée, il cache son génie mathématique pour ne pas trop attirer l'attention. Mais bien entendu, une mauvaise surprise l'attend...

Malgré la qualité globale des histoires, on regrettera l'absence d'Angel, même si (comme le fait remarquer la préface) un album entier très réussi lui a été consacré récemment par Adam Pollina et... Roberto Aguirre-Sacasa.


X-Men Origins - Cyclops: Eyes Wide / Cyclope : Les yeux ouverts (mars 2010)
X-Men Origins - Iceman / Iceberg (janvier 2010)
X-Men Origins - Jean Grey (octobre 2008)
X-Men Origins - Beast / Le Fauve (novembre 2008)

A découvrir
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6