Panini Comics - Cable et Hope - Guerre et paix !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 22/04/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Cable et Hope nous montrent une autre façon de concevoir les rapports père/fille. Avec Bishop dans le rôle du voisin casse-pied, Stryfe dans celui du demi-frère et les vengeurs dans ceux des amis un peu bizarres mais sympas !

Pour ceux qui avait loupé le coche ou bien qui veulent donner un peu de cachet à leur X-collection, voici deux albums dédiés à Hope et son « père » Cable. Des albums à découvrir ou redécouvrir puisqu’ils sont précurseurs des évènements A vs X et du renouveau Marvel Now.

MARVEL DELUXE : X-MEN - LA GUERRE DU MESSIE – 8/10


Mais non mais non... Messie...

 

Commençons par le plus reculé dans la chronologie de la jeune fille. Une échappée à travers le temps pour Hope qui va grandir en apprenant à devenir une as de la survie. Avec Cable dans le rôle du papa, celle qui devrait sauver la mutanité est bien entourée. Il faut dire que c’est un minimum puisqu’un Bishop complètement fou est à leurs trousses et qu’il ne va pas hésiter à rayer de la carte des continents entiers pour les retrouver. On peut globalement séparer cet album en deux parties : l’errance tout d’abord où Hope et Cable vont jouer la carte de la survie face à la nature et la seconde partie plus pêchue où X-Force vient leur prêter main forte face à Stryfe et Bishop. Rien n’est laissé au hasard et tout s’emboite comme il faut. Certes, ce tome ne joue pas la carte de la finesse mais l’histoire est ni bâclée ni expédiée. Visuellement, on a du très bon, notamment dans la seconde partie où X-Force débarque en renfort. Crain et Olivetti signent des épisodes qui ont de la gueule. Un album indispensable pour les amateurs de comics et encore plus ceux qui sont fans de l’univers X. Yost, Swierczynski et Kyle ont su maîtriser un scénario qui auraient pu être ennuyeux ou trop bourrin.

MARVEL DELUXE : AVENGERS - X-SANCTION – 5.5/10

On enchaîne avec ce X-Sanction qui bénéficie d’une belle réédition Deluxe. Le pitch est simple : Cable que l’on croyait disparu après Second Coming est de retour et il n’est pas content. En effet, il a appris que les Avengers allaient s’en prendre à Hope. Ainsi pour sauver celle qu’il considère comme sa fille et pour sauver le futur, il va aller dézinguer les plus grands héros de tous les temps. Le temps du héros semble compter car le virus techno-organique qui vit en lui fait des siennes et prend possession de son corps. Connaissant la réputation de Cable, on n’est pas étonné de le voir choper les vengeurs un par un. Faucon, Captain America ou Iron Man en prennent pour leur grade. On est un peu plus étonné de voir Cable si « magnanime » car il n’est pas du genre à faire dans la dentelle. En même temps, il a l’air troublé donc pourquoi pas me direz-vous. On a donc un récit 100% action mais un peu bancal. Sa principale raison d’être est d’amorcer quelques éléments d’A vs X et de ramener Cable dans le monde Marvel. Jeph Loeb fait donc son boulot de façon efficace mais sans pour autant convaincre malgré le travail intéressant d’Ed McGuinness qui a déjà fait ses preuves sur les récits explosifs comme avec Fear itself. Amusant mais pas forcément indispensable, un tome qui a le mérite et le défaut d’être expéditif. Les curieux apprécieront le duel Cable/Captain America en tout cas.


Il y en aura pour tout le monde ! 

 

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse