Les récentes BD d'humour

/ Critique - écrit par plienard, le 03/06/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

Léonard, Les p’tits diables, les blondes, Pierre Tombal, Cédric et Cx Diesel: les classiques de l’humour sont de retour pour mettre à mal nos zygomatiques.

Si Dany Boon vous invitait à lire dans son sketch sur les livres Arlequin, moi je vous invite à rire avec les bandes dessinées ci-dessous. Et vous ne serez pas déçus.

 

Léonard, tome 45  – note 7/10


DR.

Le génial génie ne s’est jamais gêné pour empêcher le sommeil de son ingénu de disciple. Le pauvre est en devenu insomniaque. Je vous l’assure. Au point que Léonard va lui trouver une solution. Ça c’est fort de café (private joke à tout les lecteurs de ce 45ème album), et voilà que le disciple donne du travail et du souci à son maître ?

Les idées semblent inépuisables dans le cerveau de de Groot. Finalement, et quelque part, le génial inventeur, c’est peut-être lui. Et son fidèle disciple, ce ne serait donc qu’une tête de ... Turk ?

 

Les P’tits diables, tome 17 – note 7/10


DR.

Petit événement pour la série humoristique Les p’tits diables d’Oliver Dutto. Elle en est à son 17ème opus (rien de très glorieux en soi, même si c’est impressionnant) et surtout elle fête ses 10 ans d’existence. Et à cette occasion, l’auteur et ses personnages nous concoctent quelques surprises.

La première surprise est un second album (le 18ème en fait) pour le 22 octobre 2014. Ami fan, notez-le sur vos tablettes ! La seconde, un personnage secondaire  (mais important) s’émancipe et sort le premier album de ses aventures en juin 2014. Vous ne voyez pas ? Le chat Grippy vient  enrichir le monde de la bande dessinée d’humour féline parmi Le chat (de Philippe Geluck), Félix, Garfield et j’en passe. La troisième et peut-être la plus incroyable, importante ou inexplicable, c’est que Tom et Nina vont coopérer et presque faire équipe. Comment ? Ah ça, va falloir lire l’album.

 

 

Les Blondes, tome 20 – note 6/10


DR.

C’est avec un peu de honte que je vous avoue que ce vingtième album de blagues sur les blondes m’a fait rire. S’il est vrai que les pauvres jeunes femmes ne sont pas à leur avantage, la moquerie dont elles font l’objet est faite avec une certaine gentillesse. Et dans certains cas, tant de bêtise est tellement difficile à croire que cela en devient incompréhensible. Il vous faudra l’aide d’une blonde !

Si c’est quelquefois vachard, on rigole bien. Un coup de gueule quand même auprès des auteurs et de l’éditeur. 36 pages pour le prix d’un album à 48, ce ne serait pas se foutre de notre g.... et de nous prendre pour des blondes ?

 

Pierre Tombal, tome 30 – note 6.5/10


DR.

Faire rire avec la mort, se moquer de la vie, est le sacerdoce de la série Pierre Tombal. Si le fond de commerce de Raoul Cauvin et Marc Hardy s’appuie maintenant sur 27 albums et 28 ans d’expérience, ce dernier livre pêche un peu par ses répétitions. La mort qui déprime, la vie que déprime, plusieurs gags apparaissent un poil redondant sur la notion de dépression. Mais attention, si l’album veut faire de l’humour, ça ne l’empêche de laisser quelques messages bien pesés sur la nature humaine. Pourquoi pensez-vous que la vie déprime ? Si ce n’est pas à cause de la mort, c’est la faute aux hommes, évidemment !

 

 

Cédric, tome 28 – note 8/10


DR.

Démarrons par une petite devinette. Il a fêté ses 75 ans l’année dernière et arrive à sortir trois albums en mois d’un mois. Non, ce n’est pas Spirou. Pourtant, il a participé à ses aventures pour trois albums. C’est un auteur prolifique, à la chevelure grise et à la moustache épaisse. Spécialiste de l’humour – sa bibliographie en atteste – vous l’aurez sans doute reconnu, il s’agit de Raoul Cauvin. Et telle l’hirondelle du printemps, il débarque pour nous annoncer le début de la bonne humeur avec rien de moins que trois albums de mars à avril.

L’air hagard, visiblement très intéressé par la jeune chinoise qui passe à ses côtés, Cédric est resté planté dans les starting-blocks au grand dam du starter. La couverture rappelle le running-gag de la série. Le jeune blondinet est même prêt à mentir à ses parents pour pouvoir faire un cadeau à l’élue de son cœur, voir à sacrifier son meilleur ami aux requins !

Mais résumer ce tome à cet amour d’enfant serait bien réducteur. En fermant le livre, la sensation que l’auteur Raoul Cauvin, aime son personnage un peu plus que les autres est palpable. Il y a une certaine recherche pour les histoires. Les gags ne s’enchainent pas les uns après les autres, comme on peut le voir dans d’autres de ses séries du style Pierre Tombal ou Les Femmes en blanc. On a quelques historiettes souvent drôles, et parfois émouvantes. Celles mettant en scène Lily et celles revenant sur la passé du pépé de Cédric sont parmi les plus touchantes.

 

Amour, passion et Cx Diesel, saison 3 – note 7.5/10

C’est le pastiche d'une série télévisée bien célèbre dans lequel on retrouve Bill, Brandon, Jessifer, Harold, Jean-Mortens, Tony et Pamela, Abdelatif et Elton ...

Rien ne va plus pour les protagonistes de la série Amour, passion et Cx diesel. La saison va être particulièrement difficile. Elton quitte Jean-Mortens qui fait alors une dépression. Et on peut compter sur les membres de sa famille pour ne pas le soutenir. Jessifer ne peut plus voir Bill, son amant mais aussi le frère de son mari, le mardi, mais le jeudi, oui. Pamela ne supporte plus son corps et veut se faire remonter les seins. Tony, son mari, ne lui a toujours pas dit qu’il était au chômage. Il cherche donc l’opération la moins chère. Et pour quelles conséquences !

Fabcaro, James et BenGrrr ne sont pas tendre avec leurs personnages. Maladroits, égoïstes, menteurs, racistes et stupides, il semble bien qu’ils ont tous les défauts humains qui puissent exister. Sous forme de strips de six cases et deux strips par page, c’est de manière soutenue et ahurissante qu’on découvre leur quotidien et leur bassesse. Le tout avec humour. Ces personnages sont tellement horribles qu’ils en deviennent drôles.


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse