Dargaud : Retour sur Aldebaran T1, XIII mystery T12, Batman T2, Mutations T1

/ Critique - écrit par plienard, le 16/07/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Difficile de choisir entre les albums de Léo, la franchise XIII ou le fantastique comics Batman. De là à dire que l'été sera Dargaud, ...

Retour sur Albdébaran - Episode 1 - note : 8,5/10

Quand deux héroïnes, nées de l'imagination fertile de Léo, se rencontrent que se racontent-elles ? Des histoires d'extra-terrestres et de mondes fantastiques, forcément !


© Dargaud 2018.

 Kim Keller (Aldébaran, Bételgeuse, Antarès) revient sur sa planète d'origine, Aldébaran, pour prendre en main la coopération entre les Tsaltérians - le peuple extraterrestre - et les Humains. Cela n'est pas du goût de tout le monde - surtout du groupe religieux, l'église de l'univers sacrée, créé par le père Jédédiah Thornton, un ancien adversaire de Kim sur Antarès - . Certains de ses disciples fomentent un attentat contre la jeune femme mais Manon va les en empêcher. Elle va ainsi entrer en contact avec Kim comme le lui avait demandé le tsaltérian Sien (voir Les Survivants).

Un début en fanfare pour Léo qui entre rapidement dans le vif du sujet. Comme à son habitude, il dénonce les dérives sectaires et religieuses, critique le pouvoir politique et envoie nos héroïnes au devant de nouvelles aventures étonnantes.

 

Mutations - épisode 1 - note : 7/10

Léo is back et en force ! Après Retour sur Aldebaran, voici le retour de Mermaid project, une série en cinq épisodes dans laquelle l'agent de l'ONU Brahim El Malik et la policière Romane Pennac avaient démantelé une organisation criminelle. On les retrouve ici alors qu'ils ont quitté leurs fonctions et sont devenus de simples détectives privés. Les fins de mois sont difficiles. Alors quand l'ONU leur propose une mission par l'intermédiaire de l'ex-femme de Brahim, ils n'hésitent pas longtemps. Surtout qu'il s'agit de savoir pourquoi les mammifères marins sont devenus si agressifs et attaquent les bateaux de pêcheurs, quelquefois même avec des lance-roquettes.


© Dargaud 2018.

 Léo, Jamar et Simon reviennent avec un second cycle de Mermaid project intitulé Mutations. Série d'anticipation qui ressemble à s'y méprendre à notre société à l'exception de quelques évolutions notables qui donnent à cette série tout son sel : Les peuples du Sud ont pris le pouvoir tandis que les populations blanche gouttent aux conditions difficiles de la ségrégation ; Le climat a été bouleversé et les espèces animales comme les mammifères marins évoluent et menacent l'espèce humaine.

 

XIII mystery - Tome 12 : Alan Smith - note : 7,5/10

Le scénariste de Golden city et le dessinateur de Sillage, respectivement Daniel Pecqueur et Philippe Buchet, s'associent pour un douzième personnage de la série XIII mystery, Alan Smith. Un personnage fantôme puisqu'il s'agit du fils de Sally et Abe Smith qui recueilleront XIII et lui donneront le prénom de leur fils, mort à la guerre.


© Dargaud 2018.

 Alan Smith est un homme envoyé à la guerre, une sale guerre - celle du Viêt-Nam - , trop jeune. Il va pourtant trouver d'incroyables ressources pour échapper à une embuscade Viêt-Cong, s'échapper d'un camp ennemi après avoir été torturé pour ensuite être forcé par un trafiquant de drogue de transporter sa marchandise jusqu'à Hawaï, pour devoir semer la police anti-drogue et …

Un récit mené tambour-battant, dans lequel, le pauvre Alan Smith n'a pas une minute pour souffler. Le lecteur suit sa destiné fatale, totalement subjugué par le trait réaliste et précis de Philippe Buchet. Et les fans de la série XIII pourront faire les derniers ponts avant le treizième et dernier tome annoncé avec le retour de jean Van-Hamme associé à Olivier Grenson, en octobre 2018.

 

Batman - The dark prince charming 2/2 - note : 9/10

C'est un sérieux coup de vent frais qu'Enrico Marini fait souffler sur la licence DC Comics de Batman. L'auteur italien montre qu'il n'a rien à envier à ses homologues américains, bien au contraire. Ce diptyque fait de Batman un prince noir tout à fait charmant, avec un Joker digne de celui joué par Jack Nicholson dans le film de Tim Burton.


© Dargaud 2018.

 Dargaud 2018Bruce Wayne doit faire face à une vague de critiques de la presse après à la divulgation de sa possible paternité suite à sa relation avec une serveuse il y a neuf ans. Malheureusement celle-ci a eu un accident et est dans le coma et, pire que tout, la fillette a été enlevée par le Joker. Sans dessus dessous, Batman se met à la recherche de son ennemi numéro un et ne fait pas dans la demie mesure.

C'est un grand épisode dans la bibliographie de Batman. On y retrouve le côté dépressif et totalement sombre qui font de ce super-héros un être à part. Si le scénario d'Enrico Marini impressionne, son dessin est aussi fabuleux. Ceux qui connaissent déjà l'auteur sur Rapaces, ou Le Scorpion ne seront pas étonné. Il nous livre une fois de plus des affrontements qui sont de véritables ballets. Les cadrages sont avantageux et Catwoman est à tomber. Je laisse les lectrices  se faire une opinion sur le beau Bruce Wayne.

Ce diptyque restera marquant pour l'univers Batman. Au point que DC Comics aurait même fait quelques avances à l'auteur italien.

 


Les couvertures des 4 albums - © Dargaud 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse