Dupuis : Mélusine T25, Marsupilami T30, Magic 7 T4

/ Critique - écrit par plienard, le 19/05/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

C'est les trois M de chez Dupuis : Marsupilami, Magic 7 et Mélusine.

Mélusine - Tome 25 : L'année du dragon - note : 6,5/10

Vingt-cinquième tome des aventures de la sorcière Mélusine qui va vivre une nouvelle grande aventure. Les dragons vont disparaître mystérieusement provoquant l'arrêt des livraisons du courrier postal et une pénurie de potions magiques qui sont chauffées par le feu de ces petites bêtes. Une migration triséculaire en est la cause et un sorcier mal attentionné pourrait en profiter. Mais Mélusine et Mélisande veillent.


© Dupuis 2017.

 
Clarke joue sur deux tableaux, l'humour et le thriller, sur ce nouvel album, avec sans doute un peu moins de réussite que sur sa série Cosa nostra. On apprécie cependant de passer à une grande histoire plutôt qu'à une suite d'historiettes uniquement dévolues aux gags. Un virage pris depuis quelques albums déjà qui est à noter et à valoriser. Et malgré notre petit bémol du début, on passe encore un bon moment avec cette sorcière au caractère bien trempé. On garde aussi ce côté maladroit et colérique des différents personnages qui donnent cette ambiance spécifique à la série et lui confère tout son humour.

Magic 7 - Tome 4 : Vérités - note : 7,5/10

Après trois tomes qui nous ont donné l'occasion de découvrir les sept jeunes mages, voici un quatrième tome qui offre un nouvel élan à la série.
Si les premiers albums se sont consacrés à nous décrire les différents mages, leurs qualités, leurs défaut, ce livre-ci plante un peu plus la légende des sept mages en revenant sur leur historique au fil des siècles.


© Dupuis 2017.

 
D'une simple série jeunesse de bonne qualité, on vient de passer un cap, avec plus de profondeur dans la psychologie des personnages, tout en gardant le côté actuel et moderne des premiers albums.
Cet album a aussi une originalité, avec un changement de dessinateur pour chaque récit historique sur les mages. On retrouve ainsi des auteurs comme Kenny, Upcharch, Raapack, Ers, Bodart, Evenhuis, Clarke et Beroy. Cela offre un côté éclectique à l'album et c'est assez passionnant, d'autant qu'en découvrant leurs histoires, les jeunes mages découvrent des vérités cachées assez surprenantes.

Marsupilami - Tome 30 : Palombie secrète - note : 7/10

Le personnage extraordinaire créé par Franquin fête ici son trentième album. Et c'est l'occasion pour les auteurs, Batem et Colman, de nous présenter un peu plus encore la mythologie et les secrets des Marsupilamis.


© Dupuis 2017.

 
Il est loin le temps où on pensait que la brave petite bête était seule et unique. On a découvert, tout au long des 29 premiers albums, d'autres cogénères, qu'il a fondé une famille et qu'il y a même d'autres races. Mais tous ne forment qu'une seule et même famille et ont des rituels (à l'image du roi Lion). Et ce trentième album va nous en dévoiler un.

Les marsupilamis sont aussi une espèce endémique de la Palombie où cohabitent deux tribus, les Chahutas et les Kouyonès. Elles vont se rencontrer pour mettre en jeu le territoire des Chahutas en faisant s'affronter leur champion respectif. Et c'est le Marsupilami qu'on connait si bien qui doit défendre les intérêts des Chahutas mais il doit aussi se rendre à une mystérieuse réunion de son espèce.

Batem et Colman mettent en parallèle deux récits. Si celui des Marsupilamis est assez émouvant en présentant plusieurs générations de l'espèce, celui concernant l'affrontement des tribus tourne rapidement en rond et aux jeux de mots systématiques. c'est extrêmement redondant et au final cela perd de son comique.


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse