Dupuis : Petit Poilu T20, Imbattable T1, Le coup de Prague

/ Critique - écrit par plienard, le 27/04/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Un récit d'espionnage mystérieux, un petit héros bien sympathique et un super-héros en devenir vous attendent chez Dupuis.

Petit Poilu - Tome 20 : - note : 7,5/10

Alors que Petit Poilu s'en va à l'école comme tous les matins, après avoir embrassé sa mère, il va se laisser distraire et trouver l'entrée d'une grotte dans laquelle il va pénétrer. À l'intérieur, il ramasse des fraises et tel le petit poucet va s'enfoncer toujours un peu plus jusqu'à tomber dans un trou et atterrir dans une mystérieuse plaine où se trouve une minuscule maison et une chèvre pas vraiment ravie de le voir.


© Dupuis 2017.

 Les jolis contes du Petit Poilu par Céline Fraipont et dessinés par Pierre Bailly, continuent leur petit bonhomme de chemin dans la collection Puceron des éditions Dupuis. Avec ces histoires simples et sans paroles, des messages positifs sont distillés aux jeunes lecteurs. Ici, la notion de grand et de petit est remise en question et ouvre à la discussion entre parents et enfants. Toujours aussi plaisantes à découvrir, les aventures de Petit Poilu se déclinent aussi à la télévision (78 épisodes), sur Piwi+ et via une application pour smartphone avec trois histoires interactives.

 


Imbattable - Tome 1 : Justice et légumes frais - Tome 1 : 8/10


Attention, c'est une série événement ! Si le qualificatif de véritable super-héros de la bande dessinée apparaît comme un slogan un peu racoleur et galvaudé, ce serait passer à côté de la bande dessinée sans doute la plus originale de l'année.
Les lecteurs du Journal de Spirou comprendront aisément où je veux en venir. Car ils ont déjà eu la primeur de le découvrir. Pascal Jousselin est l'auteur de cette série et le papa de ce héros hors-norme.


© Dupuis 2017.

 
Imbattable aide les mamies à récupérer leur chat coincé au sommet des arbres, ramène les tableaux volés, empêche les savants fous de devenir maître du monde ! Rien de bien nouveau au pays des super-héros, mais il est bel et bien le seul à pouvoir passer d'une case à l'autre pour accomplir tous ces bienfaits.
Et si Imbattable a des pouvoirs originaux, certains de ses adversaires n'en auront pas moins. Ainsi celui qui passe à travers les pages ou celui qui attrape les objets en second plan. C'est là toute la force de cette série et son originalité. Pascal Jousselin fait preuve d'une incroyable imagination. Et on peut d'ors et déjà souhaiter de belles aventures à ce vrai héros de bande dessinée.

 

Le coup de Prague - note : 5.5/10


La collection Aire libre des éditions Dupuis propose une sorte de biopic fabulé du romancier Graham Greene. Adaptation faite par Jean-Luc Fromental, sur un épisode de la vie de Graham Greene, lorsque celui-ci prépare son prochain film, le troisième homme (The third man).


© Dupuis 2017.

 
Nous sommes en 1948. Graham Greene débarque à Vienne, espérant y trouver de l'inspiration pour son prochain film. Afin de faciliter son travail, pour les contacts et les traductions, Miss Montagu va lui servir d'ange gardien dans cette ville coupée en quatre par les puissances alliées. Mais rapidement Miss Montagu va remarquer qu'ils sont suivis. Au fur et à mesure, elle est convaincue que le romancier cache des activités d'espionnage.
Miles Hyman est le dessinateur de cet album. Celui qui a signé l'adaptation de la nouvelle de Shirley Jackson, La Loterie, revient dans le même style graphique. On y retrouve ce style des peintres américains Grant Wood ou Edward Hopper, dans une atmosphère de film d'espionnage américain des années 50, sombre et obscure.

Si la personnalité et la vie du romancier Graham Greene est assez complexe pour permettre ce genre d'adaptation et de vision sur sa vie, il faut bien avouer qu'on se retrouve un peu perdu au milieu de Vienne et des espions dans ce polar. Pour nombre de lecteurs qui ne connaissent pas le romancier, savoir que Graham Greene n'est pas un personnage imaginaire et que ce voyage à Vienne a effectivement eu lieu n'apporte aucun plus. Et malgré une volonté des auteurs a être le plus explicite possible, on doit bien avoué qu'on est perdu au milieu des vérités et des faits imaginaires. Et si Miss Montagu est censée être le "porte-parole" des auteurs pour le lecteur en déclinant ses pensées et ses connaissances, elle est souvent mise à l'écart par Graham Greene. On est donc réduit à ses déductions, ce qui nous laisse sur notre faim.


Les 3 couvertures des albums - © Dupuis 2017.

 

 

 

 

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse