Dargaud : Boule & Bill T38, Les vieux fourneaux T4, Le loup en slip T2, Pico Bogue T10

/ Critique - écrit par plienard, le 08/12/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

L'humour est au rendez-vous chez Dargaud, et la relève est assurée. De vieux anars, un jeune échevelé impertinent, un chien qui ne se fait pas de bile et un loup légèrement vêtu.

Les vieux fourneaux - Tome 4 : La magicienne - note : 8,5/10

Initialement prévus en deux tomes, les vieux fourneaux n'en finissent plus de faire des petits : Une série parallèle - Le loup en slip - qui fait référence au spectacle de marionnettes de Sophie, un film à venir avec Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud et surtout ce quatrième album.


© Dargaud 2017.

 Alors qu'il apparaissait qu'un semblant de paix avait enfin été trouvé  dans le village, avec le projet d'agrandissement de l'usine de Garan-Servier, voilà qu'une magicienne vient mettre tout par terre !

Wilfrid Lupano et Paul Cauuet deviendraient-ils séniles au point d'insuffler de la magie dans leur comédie sociale aux accents de lutte des classes ? L'inquiétude sera vite levée, puisque la magicienne n'est rien d'autre qu'une espèce de sauterelle, protégée par l'Europe. Alors quand on en trouve dans un champ en passe d'accueillir une usine, le sang (vert ?) des écologistes et autres opposants au projet ne fait qu'un tour et ils débarquent en force. Ça va faire un beau bordel et la bande à Pierrot, Ni yeux ni maître, va sauter sur l'occasion.

Bon, maintenant, c'est sûr, Wilfrid Lupano et Paul Cauuet ont bien toute leur tête et ils reviennent en grande forme. Toutes les générations y mettent leur grain de sel - des adolescents qui balancent des légumes pourris sur des zombies, aux vieilles vexées de s'être fait poser un lapin et qui envoient de la m...e par la poste à l'indélicat. Et au milieu, Marie, elle en pincerait un peu pour le bel entomologiste qui se paie une fatwa des chasseurs. 

C'est pas encore aujourd'hui que ce petit monde va être serein, mais les lecteurs vont franchement rire.

 

Le loup en slip - Tome 2 : Le loup en slip se les gèle ... méchamment ! - note : 8,5/10

C'est une sorte d'ovni qui vient d'atterrir dans les étals des albums jeunesse. Cette nouvelle série de Wilfrid Lupano et dessinée par Mayana Itoïz en est à son deuxième tome et sous couvert et de présentation d'un conte pour enfant, propose une morale  sans fioritures et faux semblants.


© Dargaud 2017.

 Les habitants de la forêt profite de la neige et du froid qui se sont installés pour vendre des doudounes et faire des fondues avec lesquelles tout le monde se régale. Tout le monde réellement ? À regarder le loup, on peut voir qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Et quand on lui demande, il répond méchamment : "on se les gèle". La forêt commence à s'inquiéter. Et d'abord, on se gèle quoi ? À cause du froid, le loup commence à remontrer les crocs. Il est temps de réagir.

Wilfrid Lupano renoue avec les contes à l'ancienne qui ne s'adresse pas forcément aux enfants avec une morale fort présente et une certaine tension voir horreur. Le dessin de Mayana Itoïz reste suffisamment léger et ludique pour ne pas effrayer outre mesure. Mais la question sur l'humeur du loup se pose tout au long de l'album et va crescendo. Et la révélation se fait, petit à petit, plus évidente. Un album qui a reçu la validation des vieux fourneaux. On comprend pourquoi sur la fin.

 

Boule et Bill - Tome 38 : Symphonie en Bill majeur - note : 7,5/10

Après un deuxième film et une série télé, c'est maintenant au tour de la bande dessinée de nous propose un trente-huitième album !


© Dargaud 2017.

 On démarre avec un gag un peu déjà vu, quand le père rentre épuisé du boulot, se jette sur le canapé et voilà Bill qui arrive. La conclusion sera heureusement inédite et, disons-le d'emblée, assez drôle. Une bonne entrée en matière pour le reste de l'album.

Et oui, après 38 albums, on a quelques gags récurrents mais toujours cette même joie de les lire et les découvrir. Et à l'instar d'un Pico Bogue qui doit faire de l'art, ici il sera question de musique et de gags tournant autour d'une flûte.

 

Pico Bogue - Tome 10 : L'amour de l'art - note : 8,5/10

C'est avec un plaisir toujours présent qu'on retrouve le petit philosophe, Pico Bogue, au mois de novembre, depuis plusieurs années. Le jeune garçon, à la langue bien pendue, nous faite rire depuis 2008 et dix albums sous la plume de Dominique Roques et le crayon et les couleurs d'Alexis Dormal.


© Dargaud 2017.

 La mère et le fils ont su créer un personnage attachant et drôle, d'une rare effronterie mais sans aucune méchanceté. Depuis dix tomes, l'univers s'est quelque peu étoffé avec la petite soeur Ana ana dont on sait enfin d'où vient ce prénom original, le copain Charlie, la copine d'Ana ana et la fille qui ne dit jamais rien (pas facile d'en placer une avec des enfants comme ceux-là !), le marchand de bonbons ...

Ça respire la joie de vivre et l'esprit de l'enfance. Une série qui doit plaire aux plus jeunes comme aux adultes, à des niveaux différents.


Les couvertures des 4 albums - © Dargaud 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse