Delcourt - Pluie de héros : de Star Wars à Snoopy en passant par Manifest Destiny

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 31/08/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

L'espace, la psyché ou l'ouest américain ont cela de commun dans les comics que nous allons présenté, qu'ils sont sauvages et inexplorés ! Rejoignez l'expédition !

Manifest destiny 01. La Faune et la flore - 8/10


DR.

En 1804, l'ouest américain était inexploré. Ainsi, une expédition a été lancée avec à leur tête Lewis et Clark. De ce fait historique, Chris Dinguess décide de la porter en image grâce à Matthew Roberts. Leur vision est loin de la reconstitution d'époque (où sinon, Lewis et Clark ont vu des trucs aussi cool qu'inquiétants) puisqu'ils auront maille à partir avec des centaures à tête de bison et des plantes qui transforment les humains en plante-zombie. Rien que ça dès le début de leur expédition ! On peut dire que c'est dépaysant et que c'est également très excitant. Visuellement, le travail de Roberts est dynamique et coloré. On pardonne donc quelques clichés comme les repris de justice du bateau qui sont un peu prévisibles. On se laisse embarquer et on retrouve notre âme d'explorateur !

 

Snoopy et le petit monde des Peanuts 06 - 9/10


DR.

Difficile de râler devant un Snoopy. De la première à la dernière page, on se laisse emporter dans le monde des Peanuts pour notre plus grand plaisir. Lucie est plutôt sage dans cet épisode puisqu'elle ne va pas être de trop mauvaise humeur (elle n'est pas facile quand même). Cette baisse de colère va être bénéfique à tous les personnages qui vont pouvoir être plus détendus. Snoopy ne sera pas en reste et il va vouloir être un guide pour Woodstock tout en continuant de dialoguer avec son corps et en particulier son estomac. Un album très sympathique qui ne manquera pas de mettre de bonne humeur après une dure journée.

 

 

Star Wars - Icones 02. Leia Organa - 7/10


DR.

Après Han Solo, c'est le grand amour du contrebandier qui est à l'honneur. Leia Organa vient donc nous raconter ses aventures pré Star Wars et durant Star Wars (entre deux épisodes). On aura des récits qui vont mettre en valeur l'engagement de la la princesse ainsi que ses qualités humaines. On découvrira ainsi l'éveil de son engagement dans la résistance, ses premiers pas en tant que rebelles lorsqu'elle sera encore au sénat ainsi que quelques aventures où elle doit jouer les survivantes. De ces épisodes, elle sera une femme forte qui donnera tout ce qu'elle a pour sauver son ex-copain ou Han Solo. Que ce soit dans la jungle ou dans les glaces, Leia montrera une détermination sans failles. On retrouve cette détermination dans ces premiers pas pré Star Wars lorsqu'elle découvre les horreurs de l'Empire.

L'album est donc fort sympathique et met en lumière les qualités humaines de Leia. Visuellement, les artistes qui se succèdent à chaque histoire ont fait un travail intéressant qui met en valeur le regard déterminé de l'héroïne. Un album qui ravira les fans de Star Wars.

 

 

Star Wars Épisode I. La Menace fantôme (Jeunesse) - 4/10


DR.

Dans la même collection, j'avais déjà pu lire l'épisode 6. Cet épisode 1 est lui aussi destiné à la jeunesse mais il est dommage que l'histoire soit autant amputée. Les raccourcis sont tellement nombreux que l'on a presque le tournis en lisant l'album qui est riche en action. On a l'impression de lire le résumé de l'épisode 1 et on reste sur sa faim. Visuellement, le ton est coloré et cartoon. Ce partis pris est mieux maîtrisé que dans l'épisode 6 même si l'incorparation de paysage ou de séquences fait à l'ordinateur soit trop en décalage avec le design des personnages (surtout en fin d'album). Un coup de sabre laser dans l'eau pour cet album qui manque de consistance.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse