Soleil : Les P’tits diables T20, Fox’s garden, Les Geeks T11, Les Goblin’s T9

/ Critique - écrit par plienard, le 24/12/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Un intrus s’est glissé dans la liste des 4 bandes dessinées. A vous de découvrir laquelle !

Les P’tits diables – Tome 20 : L’Abominable sœur des neiges ! – note : 7/10

Un vingtième album des P’tits diables qu’on pourrait qualifier de spécial Hiver avec la présence de la neige dont l’arrivée était tant attendu par Tom. Tout aussi important, la fête de la Saint-Valentin pour laquelle Tom va envoyer de nombreuses lettres à son amie (et pas amoureuse !) Maëlle. Et entre la neige et la Saint-Valentin, Nina se fait une joie de gâcher la vie de son frère qui tente de survivre a cette abominable sœur des neiges. Elle ne lui pardonne rien, ne laisse rien passer si ça peut le rabaisser. Il faut bien avouer aussi que Tom tend le bâton pour se faire battre.


©Soleil édition 2015.

Encore un album de Dutto qui remplit son office avec facilité. Loin d’être dans la routine, l’auteur semble toujours trouver de nouveaux points de vue originaux pour opposer le frère et la sœur. Il arrive à nous faire rire avec peu de choses, peu de dialogue, la preuve avec le gag du « Non si », déjà vu, mais toujours efficace, sur moi en tout cas.

 

Fox’s garden – note : 7/10

La collection Métamorphose est un peu la collection du rêve et de l’étrange des éditions Soleil. C’est une collection dans laquelle les albums présentés ne rentrent pas vraiment dans les standards traditionnels de la maison d’édition toulonnaise.


©Soleil édition 2015.

Fox’s garden est de cet esprit. Un conte poétique, dans lequel une renarde cherche refuge pour passer l’hiver et se voit chasser par les hommes qui en ont peur. Pourtant un petit garçon va lui apporter un peu de réconfort.

Histoire sans paroles, ce livre est assez original notamment dans son style et son format à l’italienne. Les dessins ne sont en fait que des photos de scénettes faites avec personnages et des décors en papier. Mais au début, on n’y voit que du feu. Il faut parcourir le livre un moment avant de se rendre compte du subterfuge. L’auteure de ce joli livre est une illustratrice de livres pour enfants, Camille Garoche, aussi connue sous le pseudo de Princesse CamCam.

Un joli petit cadeau pour les fêtes totalement dans l’esprit et l’ambiance de noël dont le seul défaut est de se lire trop vite.

 

Les Geeks – Tome 11 : Keep calm and Carry onze ! – note : 7/10

Si les personnages de la série sont bien des geeks, ils n’en sont pas moins des personnages de bd comme les autres. Si l’humour a pu être au début ciblé particulièrement sur leur état « geek », il a fait place peu à peu à un humour plus accessible pour les non initiés. L’éducation des enfants, les rapports homme-femme ou de couples, sont exploités comme pour les gens normaux sauf qu’ici, ils sont geeks !


©Soleil édition 2015.

La différence est minime mais elle est primordiale dans cette BD car elle permet des situations iconoclastes. Et malgré tout, les allusions parlent à tout le monde et au minimum font sourire. La série permet à tout à chacun de se retrouver dans certaines situations sans pour autant se sentir concerner. Et oui, ils sont geeks, et pas nous. C’est bien vu de la part des auteurs – le collectif « Gang » et le dessinateur Thomas Labourot – qui  déculpabilisent ainsi leurs lecteurs.

 

Goblin’s – Tome 9 : Sables chauds et légionnaires – note : 7/10

Les goblin’s prennent des vacances (méritées ?) après quelques mésaventures habituelles. Tristan Roulot, le scénariste, et Corentin Martinage, le dessinateur, envoient donc leurs progénitures se reposer dans un drôle de village après leur avoir fait subir quelques coups de massues et autres coups de haches ou de fouets. Un village qu’ils ont échangé avec le leur. L’hommage à une autre série mythique est ici évident – je vous laisse le découvrir – et apporte un soupçon d’humour supplémentaire.


©Soleil édition 2015.

On ne tiendra pas compte de la facilité dans laquelle les auteurs sont tombés avec la blague sur les étoiles. On attend un peu mieux d’autant la blague précédente sur les jeux vidéos était, elle, d’un bien meilleur niveau. On en a donc un peu pour tous les goûts, mais surtout pour ceux qui aiment l’humour bête et dont je fais partie.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse