Les Humanos : Exo T3, Carthago T7

/ Critique - écrit par plienard, le 14/02/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour ceux qui auraient autre chose à faire que de compter fleurette avec son ou sa chéri(e) ou de regarder le foot, je vous propose deux albums chez les Humanos.

Exo - Tome 3 : Contact - note : 7/10

Dernier album pour la série Exo de Jerry Frissen et Philippe Scoffoni, aux Humanoïdes associés qui apporte la pierre finale à la série de science-fiction. C'est un compte à rebours qui s'engage pour sauver la Terre de la destruction extra-terrestre. Heureusement, il reste peut-être une solution avec l'équipe envoyée au contact sur la Lune et avec le professeur John qui a des hallucinations prémonitoires.


Les Humanoïdes associés 2018.

 Il y a une certaine tension dans ce dernier album qui ne laisse pas de moment de pause. Tout s'enchaîne rapidement et l'issue reste incertaine jusqu'au bout. La fin, sans vouloir vous la révéler, est même assez judicieuse. Philippe Scoffoni nous offre un extra-terrestre entre ET et Abyss dans une atmosphère assez verdâtre, comme si on était les extra-terrestres en train de découvrir les événements.

L'histoire se finit pleinement - dixit Philippe Scoffoni lui-même. Mais on aura la chance de retrouver le duo d'auteur pour un autre projet de science-fiction en cours de gestation.

 

Carthago - Tome 7 : La fosse de Kamchatka - note : 7/10

Les tomes de Carthago sont comme les poupées russes : vous en découvrez toujours plus à mesure que vous avancez dans le cœur du récit.


Les Humanoïdes associés 2018.

 Lou Melville est maintenant une jeune femme qui a hérité des biens du multi-milliardaire Feiersinger. Elle met à profit les moyens qu'il lui a donné pour continuer son œuvre. Mais elle a besoin des dernières révélations de London Donovan, pour comprendre un peu se qui se cache au fond des océans.

Ennio Buffi (Vertigo en 2017 au Lombard) est le dessinateur de ce troisième cycle de Carthago (déjà deuxième tome) et prend la suite de Eric Henninot et Milan Jovanovic. Il a eu la tâche de faire vieillir les personnages récurrents (Lou et sa mère, London). On reste fidèle à la série et aux premiers tomes, dans une veine réaliste même si une part fantastique et de science-fiction agrémente le tout.

Ce septième tome livre des secrets mais offre aussi de nouvelles interrogations et un nouveau suspens. Parmi ceux-ci, où vont ces fameux mégalodons ? Qu'a vu London Donovan dans la cité de Platon ?

 


Les couvertures des deux albums - Les Humanoïdes associés 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse