Les humanos, on ne saurait sans passé : Lucie s'en soucie et Carthago Adventures

/ Critique - écrit par plienard, le 19/03/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Double retour dans le passé chez les Humanos avec une histoire de dinosaure et la réédition d’une histoire de Catel dans les années 2000.

Il y a chez les Humanos, une certaine culture de l’ancien, qui pousse cet éditeur a réédité de nombreux albums. Des auteurs comme Jodorowsly, Moebius ou encore Chaland sont en ce moment les fers de lance de cette option éditoriale. Parmi ce panel d’auteurs prestigieux, Catel, auteur du très remarqué Olympe de Gouges, vient prendre sa place.

Dans un autre genre, et plus actuel, un nouvel album de la série Carthago adventures (spin off de Carthago) nous rappelle tout le talent de Christophe Bec dans ce style de BD.

 

Carthago adventures, tome 2 – note 6.5/10


DR.

On ne présente plus Christophe Bec. Sanctuaire (série terminée), Prométhée (série en cours) font partie des plus célèbres albums de sa bibliographie. N’oublions pas Carthago qui va donner naissance à cette série dérivée, Carthago adventures. Il signe ici le second tome avec une nouvelle bête mystérieuse à découvrir après le big foot du tome 1 qui écume les régions des marais du lac Dilolo en Angola. Le Chipekwe, c’est son nom est décrit comme un reptile inconnu, venu d’un autre âge. Il va bien sûr aiguiser la convoitise du collectionneur d’animaux fantastiques, Feiersinger, dit le centenaire, qui découvre son « existence » bien fortuitement. Il fait alors appel à London Donovan qui a une dette envers lui.

 

 

Lucie s’en soucie – note 6.5/10


DR.

Lucie s’en soucie est une réédition d’un album parus en 2000. Catel et Véronique Grisseaux nous exposaient la crise de la trentaine de Lucie, à la recherche de l’amour et d’un bel homme.

Les humanoïdes associés rééditent cet album qui se révèle être une sorte d’album d’avant-garde, précurseur de ce que seront les fameux albums girly qui ont fleuris sur les étals de nos libraires ou sur les blogs de nos serveurs. Si on a vu fleurir de nombreux albums de femmes se racontant tout d’abord sur Internet, avant de prendre les chemins de l’édition traditionnelle, on retrouve dans Lucie s’en soucie les mêmes ingrédients.

Humour, questionnement personnel et introspectif, Lucie a cent soucis et quand on y regarde bien elle est sans souci. En tout cas, elle s’en soucie. Le titre offre à l’oral un panel de sens différent qui vont comme un gant à cette bande dessinée d’anticipation. Et dans un format un peu plus comics que carnet de notes pour sac à main, cela aurait été encore mieux.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse