8/10Dargaud : Blake et Mortimer - Tome 23 – Le bâton de Plutarque

/ Critique - écrit par plienard, le 12/01/2015
Notre verdict : 8/10 - L'album de leur première rencontre !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Yves Sente et André Juillard continuent d’unifier l’univers de Blake et Mortimer

Pour ma première critique 2015, je reviens sur un album de  2014 que nous n’avions pas eu le loisir de vous chroniquer. Un album qui a surement fait partie du panier à cadeau de nombreuses personnes pour les fêtes de noël. Édité par la maison Dargaud, aux éditions Blake et Mortimer, vous aurez compris qu’il s’agit du tome 23 pour la suite des aventures des personnages créés par Edgar P. Jacobs.


©Dargaud édition 2014.

Et la « suite des aventures de  ... » n’est pas forcément la formule la mieux adaptée. En effet, ce tome n’est rien d’autre que la première rencontre entre les deux héros et leur pire ennemi, Olrik !

Nous sommes à la fin de la deuxième guerre mondiale et alors que les britanniques mettent en place un formidable plan d’intoxication des allemands grâce à l’ingéniosité du professeur Mortimer, un autre complot se met en place qui va déboucher sur les fameux albums, Le Secret de l’espadon.

L’auteur de ce fantastique jeux d’équilibriste se nomme Yves Sente, le même qui officie actuellement sur les séries du Monde de Thorgal, Kriss de Valnor et qui a succédé à Jean Van Hamme sur le second cycle de XIII. Scénariste de quatre autres albums de Blake et Mortimer, il prouve comme toujours son extraordinaire faculté et talent à reprendre les univers des autres et à en utiliser tous les indices semés au fil des albums précédents.

André Juillard est le fidèle dessinateur d’Yves Sente sur cette série. Ils signent ensemble leur cinquième Blake et Mortimer. Le dessinateur de Mezek, et surtout de la célèbre BD historique Les 7 vies de l’épervier (suivie de Plume aux vents et de Quinze ans après) nous montrent – mais est-il vraiment nécessaire ? – sa formidable aisance à dessiner tous les styles.

Cet album répond à de nombreuses questions que le Secret de l’espadon avait pu laisser en suspend. Sa lecture vous donnera sans nul doute l’envie de le découvrir ou de la redécouvrir. By Jove !


©Dargaud édition 2014.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse