6.5/10Les mémoires de Blake et Mortimer

/ Critique - écrit par plienard, le 22/08/2013
Notre verdict : 6.5/10 - Lire(ique) (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Les éditions Gallimard rééditent les mémoires d'Edgar P Jacobs parues en 1981.

Depuis le mois de Mai, on peut trouver un livre avec en couverture trois personnages bien connus de la bande dessinée : Blake, Mortimer et Olrik. Opéra de papier en est le titre et il est signé par Edgar P Jacobs. Ce n’est pas pour autant un nouvel album posthume de la célèbre série Blake et Mortimer. C’est en réalité la réédition aux éditions Gallimard des mémoires personnelles du dessinateur belge parues initialement en 1981.


La couverture.

Pourquoi Opéra de papier ? L’explication en est fort simple. Si le terme de papier est évidente, le terme opéra ne l’est pas forcément. Si effectivement E.P. Jacobs anime des personnages dans différentes scènes tel un metteur en scène et leur fait vivre des drames, on est loin de l’opéra et du chant lyrique. Au contraire, l’explication, vous la trouverez dans les premières pages de ces mémoires. E.P. Jacobs y raconte sa passion pour le chant et l’opéra en particulier. Vous apprendrez notamment qu’il a bien failli embrasser une carrière dans cette voie.

L’explication du titre étant maintenant faite, cette réédition était-elle nécessaire ? D’un point de vue personnel, non et oui ! Non, car j’avoue que j’ai éprouvé peu de plaisir à suivre la naissance, l’enfance, l’adolescence et les premiers pas de Jacobs, hors du sujet qui m’intéressait en premier lieu, la bande dessinée et les albums de Blake et Mortimer. On a donc toute une série d’anecdotes personnelles et familiales qui durent sur près de 70 pages !

Mais la persévérance est toujours récompensée. Et dès que l’auteur entame ses mémoires sur sa période bande dessinée, la lecture se fait alors avec plus d’enthousiasme. Des curriculum vitae sur les trois personnages emblématiques de la série avant de parler plus précisément de chaque album, du Secret de l’espadon jusqu’au trois formules du professeur Sato, c’est l’occasion de découvrir la censure à laquelle il a fait face (eh oui, Blake et Mortimer a été censuré !) et qui est venue d’où il ne l’attendait pas, qu’il a parfois (et à maintes reprises pu être un « précurseur » scientifique grâce à son travail de recherche et d’analyse avant chaque album (ce qui les rend d’autant plus crédibles) à l’image de ce qu’a pu être un Jules Verne, ou encore comment il s’est retrouvé dans les bureau de la DST.

Au final, j’ai apprécié ce livre de mémoires qui se révèle intéressant et fait découvrir l’homme et son travail. C’est l’occasion pour vous annoncer qu’un prochain album de Blake et Mortimer, le tome 22, intitulé L’onde Septimus, va voir le jour en Décembre 2013 par Jean Dufaux et Aubin Frechon. Plus que quatre mois à attendre !


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team