7.5/10I.R.$. - Tome 13 - L'or de Yamashita

/ Critique - écrit par plienard, le 01/07/2011
Notre verdict : 7.5/10 - IR$ chrono (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

A la poursuite de l’assassin de Kate, Larry se retrouve à chercher l’or d’un général japonais perdu lors de la seconde guerre mondiale. Desberg et Vrancken cassent leurs habitudes et celles de leur personnage pour relancer l’intérêt de leur série et c’est réussi.

Quand Larry poursuit l’assassin de Kate jusqu’à Bangkok, il ne se doute pas qu’il est déjà attendu. Maître Ianfu, mafieux puissant, va faire chanter notre beau héros aux cheveux blancs. Il doit retrouver l’or de Yamashita, un général japonais qui a pillé la ville de Nankin et a fui avec son butin « de guerre » devant l’arrivée des américains.


DR.
Démarrage d’un nouveau cycle, intitulé L’orient extrême, ce treizième album annonce plusieurs évolution dans la série. Premièrement, dans le style graphique de Vrancken. Rarement, on aura vu sur une série un dessinateur modifier de manière aussi visible sa façon de dessiner. Du style classique ligne claire, il passe peu à peu au lavis et s’affranchit de la délimitation du trait noir pour donner une sensation de volume à son dessin en deux dimensions. Dans le même temps, Desberg – le scénariste – met à mal son personnage. Autrefois, sorte d’ange inquisiteur de l’ordre fiscal, Larry devient de plus en plus trouble, utilisant son pouvoir pour régler ses problèmes personnels. De cet état de fait, le mafieux asiatique, maître Ianfu, va le faire chanter pour retrouver l’or volé, il y a quelques 70 années, par les japonais.


DR.
En abandonnant l’icône féminine, Kate Absynth, Desberg permet à son personnage  de prendre une dimension supplémentaire et d’évoluer en s’affranchissant de cet amour d’enfance. Mais il le plonge aussi dans un dilemme dont les choix n’ont rien d’idéaux. Soit il accepte le chantage et doit faire des recherches illégales et s’opposer à la CIA, soit il refuse et il est accusé de meurtre. Et pour ajouter un peu plus de tension, il n’a que 24 heures pour exécuter sa mission.

Cet album semble être un tournant dans la série. Avec son dessin au lavis, Vrancken donne une impression glacée à ses personnages qui apparaissent arrogant dans l’album. Le summum étant la réunion d’anciens étudiants à laquelle assiste Larry et qui permet d’introduire un nouveau personnage, Angela. Nouveau personnage, nouveau dessin, le diptyque s’annonce comme charnière. Larry aura-t-il les moyens de s’en sortir, et surtout à quel prix ?

Pourtant en lisant l’album, on a du mal à comprendre en quoi Larry peut être utile à son maître chanteur. Si notre héros est un peu réticent à faire son enquête sous la contrainte, les quelques informations qu’il glane restent pourtant facilement accessible pour un homme de pouvoir comme Ianfu. De même, c’est sa « femme de main » qui donne des précisions à Larry. Enfin le peu qu’il apprend semble confirmer ce que le malfrat asiatique sait déjà. Tout fait passer cette affaire au second plan et met plutôt en avant Larry.

Au final, le lecteur découvre que son héros n’est peut-être pas le personnage qu’il imaginait. Même s'il garde une once de sympathie pour lui.


Un tennis de table avec une jolie fille !

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse