7/10Trolls de Troy - Tome 20 : L'héritage de Waha

/ Critique - écrit par plienard, le 11/09/2015
Notre verdict : 7/10 - On ne choisit pas sa famille

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pas de perte de vitesse pour la série à succès de Christophe Arleston et Jean-Louis Mourier qui proposent ici le vingtième épisode des aventures de l’humaine Waha et de sa famille d’adoption Troll.


©Soleil édition 2015.

Et de famille il va encore en être question avec l’héritage que Waha va récupérer après la disparition de sa mère (humaine), dame Hatÿfe. Cette dernière, propriétaire d’une maison des « loisirs » à Eckmül, n’a plus donné signe de vie depuis un an et un jour. Ses biens seront donc distribués à sa fille unique ou à défaut au père de celle-ci, le vénérable Rysta Fuquatou qui est en pleine élection. Et si cette filiation devait être dévoilée, sa réélection pourrait devenir difficile face à l’avide Färkho.

Pour ceux qui sont des fidèles de la série, le lien de parenté entre Waha et le vénérable n’est plus une surprise (voir le tome 14, L’Histoire de Waha). Le thème de la généalogie est aussi un thème récurrent depuis quelques albums voir T14 et T18) et sert surtout de réservoir à des situations incongrues et impromptues. Pourtant, le comique vient ici de cette élection, qui prend le pas sur le reste de l'intrigue et les trolls apparaissent plus comme des faire-valoir que de réels acteurs de l'histoire.

Ce tome 20 s'en sort donc plus qu’honorablement mais il semble qu’un certain ronronnement s’installe. Est-ce que ce sont les lecteurs que nous sommes qui commencent à se blaser où est-ce la magie de Troy qui n’opère plus – ce qui serait un comble – la question se pose.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse