Le Lombard : Les Prométhéens T1, Louve T5, Golden dogs T4

/ Critique - écrit par plienard, le 19/02/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Les dieux de l'olympe, les dieux nordiques et les rois du cambriolage sont au coude à coude au Lombard.

Les Prométhéens, tome 1 – note 8/10

Une bande dessinée avec des dieux – ceux de l’olympe – encore et toujours, c’est un peu la réaction épidermique à la lecture du résumé-presse de ce premier tome. Adapté, en plus, à notre époque, on se demande bien ce que cela peut donner.


©Le Lombard édition 2015.

Et pour tout dire, j’en reste encore scotché dans mon canapé ! Je cherche bien ce que je pourrais bien dire de désagréable. D’emblée, l’intrigue vous prend aux tripes avec l’explosion d’Hiroshima, suivie de l’assassinat de Poséidon. On comprend rapidement que les Dieux ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, devenus des proies du mystérieux Thymos. Ils se sont cachés pendant des siècles pour échapper à sa folie meurtrière mais le dernier crime, contre le roi des océans, va sonner la fin de la récréation.

Dans ce premier tome, on a le droit à une présentation en règles des différents dieux (encore en vie) qui se réunissent exceptionnellement pour décider d’une action commune. C’est l’occasion de découvrir Zeus, Athéna, Apollon, Hermès, Aphrodite, Dyonisos ... ainsi que les héros de la mythologie en plein XXIème siècle. C’est un peu caricatural dans le processus, mais chacun a bien son caractère, exacerbé par des histoires de famille ancestrales, et cela marche auprès du lecteur.

L’auteur d’Alpha, Centaures ou Duelliste entre autres, Emmanuel Herzet s’attaque cette fois à la mythologie grecque en compagnie de Henscher (Le Banni) pour un album pêchu, mis en image par un espagnol, Rafa Sandoval, qui signe sa première BD franco-belge après de nombreux comics.

Ces prométhéens, franchement, ils promettent.

 

Louve, tome 5 – note 6/10

La fille de Thorgal continue de fuir Raïssa, la femme louve. Bientôt à bout de force, se sentant abandonnée, il lui reste une seule option, laissé son double sauvage  prendre le dessus sur elle. Mais la haine de Raïssa est tenace  et il faudra peut-être une aide extérieure pour réussir à s’en débarrasser.


©Le Lombard édition 2015.

5ème tome du second spin-off de la série Thorgal, cet album va dévoiler pas mal de mystères. La descente aux enfers de la jeune fille et de sa mère va ici prendre fin, mais au prix de certains sacrifices.

Un album assez prenant dans son déroulement même si on regrette que Louve soit obligée de bénéficier d’une aide extérieure et un peu trop providentielle. Mais on a le droit à quelques révélations qui ne sont pas anodines et des personnages importants se dévoilent ainsi.

Un album, au final, assez dense et important sur les sept annoncés.

 

Golden dogs, tome 4 – note 5.5/10

Suite et fin de la nouvelle série au Lombard du duo Desberg-Griffo, après le récent Sherman (six tomes au Lombard). Un album sobrement intitulé Quatre comme pour justifier toute l’importance et l’unicité du groupe de voleurs que sont les Golden dogs.

Ce quatrième album doit les faire entrer au panthéon des voleurs, eux qui préparent le coup du siècle : voler les bijoux de la couronne britannique dans la fameuse tour de Londres. Impossible ?! D’autant plus que leur ennemi, le juge Aaron sait déjà leur objectif et les attend de pied ferme.


©Le Lombard édition 2015.

Ce dernier album est celui de leur dernier méfait, avant la dissolution du groupe. Si pour Orwood – le maître à penser de l’équipe – cela est clair, pour les trois aitres, cela est moins évident. La psychologie des trois autres membres, Fanny, Lario et Lucrèce est ici bien mise en évidence.

Avec une fin théâtrale, cette série rondement menée – quatre albums en une année de janvier 2014 à janvier 2015 – tire sa force du paradoxe du sentiment d’invulnérabilité des Golden Dogs : « Nous sommes toujours les meilleurs », « nous étions les meilleurs voleurs de Londres », « ... plus grand groupe de son époque » et de la fragilité des chacun des personnages.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse