Dupuis : Tamara T15, Frnck T1, Magic 7 T3

/ Critique - écrit par plienard, le 17/03/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Dans la sphère des albums jeunesse, la lutte est intense car la qualité ne manque pas. Pour preuve, ces trois séries chez Dupuis.

Tamara - Tome 15 : #Grosse - note : 8/10

La pauvre adolescente ne va vraiment pas bien. Après sa séparation d'avec Diégo (voir tome 14), voilà que ses problèmes de poids la reprenne. Tout le monde se moquent d'elle ou a toujours un petit mot désagréable. Il convient de réagir et elle entame un regime à base de radis russe. Mais la rencontre avec Miette, un mannequin "grande taille" va la décomplexer.


© Dupuis 2017.

 C'est la revanche des grosses dans ce quinzième album de Tamara. Le duo Darasse et Zidrou, accueille une nouvelle venue en la personne de Lou pour un album qui rue dans les brancards de l'uniformisation.On revient au basique de la série avec Tamara et ses problèmes de poids et la vision des "gros" dans notre société.

Cette série  devient peu à peu une histoire de famille puisque Lou (nom de famille : Darasse) est la fille du dessinateur. Zidrou passe peu à peu la main et la série  n'en pâtit pas. Un passage de témoin qui se passe de manière intelligente et efficace depuis le tome 13 (Entre les deux, mon cœur balance).

 

Magic 7 - Tome 3 : Le retour de la bête - note : 7/10

Les jeunes magiciens sont à la recherche du septième mage. Si Alice, la devineresse, sait déjà qu'ils l'ont déjà rencontré et qu'ils vont le rencontrer de nouveau mercredi prochain, personne ne sait encore son identité. Il est pourtant urgent de le trouver avant que la Bête n'arrive pour tout dévaster.


© Dupuis 2017.

 
Toute nouvelle série débarquée il y a un peu moins d'un an aux éditions Dupuis, les albums s'enfilent à vitesse grand V avec une réelle énergie et une belle qualité. Les jeunes magiciens sont maintenant conscient de leur pouvoir. Après leur aventure précédente (voir tome 2) ils ont gagné en maturité, conscient de leur pouvoir et de leur responsabilité. Ils s'entraînent alors pour être prêts à sauver le monde le jour J, rien de moins. Quel sera le danger, d'où viendra-t-il ? On n'en sait rien encore mais peut-être que le quatrième tome, prévu en mai 2017 (et oui, déjà !), nous en dira un peu plus.
Rosa La Barbera signe sa première BD et Giuseppe Quattrocchi montre qu'il est plus à l'aise sur ce genre que dans la BD historique (L'aigle et la Salamandre). Les deux font cause commune pour un dessin qui emprunte lui aussi aux mangas et avec une certaine réussite. Kid Toussaint, le scenariste, prouve qu'il sait raconter des histoires de super héros ausi bien que des sujets plus graves comme A l'ombre des convois (2 tomes chez Casterman).

 

Frnck - Tome 1 : Le début du commencement - note : 7,5/10

C'est un nouveau personnage de bande dessinée que les jeunes lecteus vont découvrir. Sorti de l'imagination de Brice Cossu (dessin) et Olivier Bocquet (scénario), il va vivre des aventures iconoclastes et teintées dune pointe d'humour.
Brice Cossu a notamment signé les dessins des séries comme Dauphin (2 albums chez Drugstore), Rémission ou Paradis perdu psaume 2 (4 tomes) chez Soleil, qui sont globalement des séries au style très sérieux. Cette nouvelle série chez Dupuis se rapprocherait plus du travail qu'il a effectué sur Les enquêtes du Misterium (2 albums) chez Soleil.
Olivier Bocquet n'a pas forcément fait dans la série jeunesse pour l'instant. Avec La colère de Fantomas (3 albums) chez Dargaud, La princesse des glaces, Le prédicateur et Le Transperceneige (Terminus) chez Casterman, Frnck est sa première incursion dans quelquechose de plus léger et divertissant.


© Dupuis 2017.

 
Franck est un adolescent comme les autres, sauf qu'il est orphelin. Persuadé que ces parents sont morts alors qu'il n'était qu'un bébé, il apprend finalement qu'il a été abandonné dans une forêt. Cette révélation est un choc et il décide de retrouver ses parents. Il s'enfuit alors de l'orphelinat et se rend sur les lieux où on l'a retrouvé. Mais l'endroit est devenu un immense chantier pour un parc d'attraction. Et c'est en voulant échapper à un chien de garde qu'il va tomber dans un lac pour en ressortir à la préhistoire.

Cette nouvelle série devrait plaire à un jeune public. Son personnage est à l'image de la jeunesse actuelle : volontaire et énergique. Le dessin de Brice Cossu emprunte beaucoup aux mangas dans l'expression des émotions. Mais on reste malgré tout dans une bande dessinée franco-belge. Les péripéties sont nombreuses et savoureuses. On n'a pas le temps de s'ennuyer, ni de se poser trop de question terre à terre. On est littéralement emporté par l'aventure.


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse