4/10Rémission

/ Critique - écrit par athanagor, le 02/05/2008
Notre verdict : 4/10 - Une lecture matin, midi et soir (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Drôle de week-end pour cette jeune femme qui, alors qu'elle s'enfonce inexorablement dans la déchéance, va trouver suffisamment de force pour se reconstruire.

Une femme au bord du gouffre, rescapée d'une enfance tiraillée entre une mère alcoolique et un père absent, et détruite par une vie qu'empoisonnent la drogue et les espoirs sans cesse déçus de devenir une star à Hollywood, doit retrouver son père, grand producteur, pour un week-end dans le chalet familial. Ce sera enfin l'occasion de remettre les compteurs à zéro et de lui dire tout ce qu'elle lui reproche, pour tenter ainsi de se débarrasser de tous les démons qui hantent son existence. L'escapade familiale se changera en véritable parcours initiatique, à la suite duquel Angie, cette jeune femme qui règlera surtout les problèmes qu'elle a avec elle-même, abandonnera sa vie dissolue pour se marier avec le prétendant équilibré qui sent bon le bio, et quittera Los Angeles pour devenir mère au foyer. Heu-reuse !


Voilà un genre assez particulier et inhabituelle : le « feel good comic » où des personnages en proie aux démons distillés par les miroirs aux alouettes de notre époque, décident de tout jeter aux orties pour vivre leur vie, selon leurs préceptes et enfin être heureux. Plus simplement, c'est comme ceux qui disent aux grosses qu'elles ne sont pas obligées de se priver pour ressembler aux filles des magazines, et que l'important c'est d'être bien dans sa tête. Bref, un discours de gens moches !

Suivant cette logique, l'héroïne, menée une grande partie de l'histoire par ses hallucinations, saura finalement s'en affranchir, comme de toutes ces illusions qui ont mené sa vie jusqu'alors, souvent pour son malheur et principalement vers sa perte. En gros, c'est donc l'histoire de quelqu'un qui sort la tête de l'eau in extremis et c'est beau comme un roman de gare. Chargé de symboles ultra lourds, véhiculés par une hallucination finale qui décrypte toute l'intrigue et toute la trame psychologique sur laquelle le personnage est construit, on rend le message accessible au plus grand nombre (car il est essentiel que chacun le fasse sien), après avoir tenté brièvement de faire de l'art avec, en suggérant plus qu'en ne montrant.

On appréciera toutefois le dessin expressif et dynam
ique de Brice Cossu dont c'est la première réalisation, et qu'on espère voir bientôt pour des intrigues un peu plus à la hauteur de son trait.

On aura tout de même un peu de mal à cerner exactement le propos des auteurs, non pas concernant leur histoire, mais plutôt vis-à-vis de leurs intentions. Faut-il prendre cet ouvrage comme un guide de vie ? un conseil ? une orientation spirituelle ? Bref, quelle est la circonférence des chevilles de ceux qui composent des fables psychologiques pour nous expliquer ce qu'il convient de faire pour être heureux ?

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta