7.5/10Spirou et Fantasio - Tome 50 - Aux sources du Z

/ Critique - écrit par athanagor, le 07/11/2008
Notre verdict : 7.5/10 - Il y a le A (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 9 réactions

70 ans et 50 albums pour l'ancien groom, maintenant aventurier en full time, qui décidément, et ici plus que jamais, ne fait pas son âge.

Etrange pouvoir que celui de ce personnage sans âge qu'est Spirou qui, offrant dans cette album la pleine conscience de la possible prise que le teMais non... c'est un N
Mais non... c'est un N
mps peut avoir sur lui, arrive à plonger son lecteur dans la mélancolie et la nostalgie.

S'il faut en croire les sources autorisées, Spirou est né en 1938 sous les traits de Rob-Vel, Franquin s'occupant du personnage à partir de 1948. Nous fêtons donc cette année son 70e anniversaire. Pourtant bien malin celui qui saurait dire quel âge il a et quel âge il avait. Jeune homme intrépide et aventureux, toutes les époques lui conviennent car il n'en est d'aucune. Traversant les décennies avec plus de facilité que d'autres, il est aidé en cela, d'une part par l'universalité de certains de ses thèmes, mais également et surtout, par le voisinage des deux scientifiques, Champignac et Zorglub, les frères ennemis, dont les multiples inventions ont toujours déplacé l'action à mi-chemin entre le futur proche et le passé immédiat, celui où les futurologues spéculaient sur les découvertes de l'an 2000.

C'est à l'initiative de Zorglub, squattant chez Champignac, alors que Miss Flanner y agonise d'un cancer en phase terminale, que Spirou va remonter dans le temps. Miss Al eugnalgroz
Al eugnalgroz
Flanner, qui se situe plutôt du côté obscur de la force, c'est l'amour de jeunesse de Champignac et Zorglub, pour laquelle ils se chamaillent comme des adolescents, et c'est au nom de cet amour que lui porte Champignac, que Spirou va accepter de mettre en péril le continuum espace-temps, même si le grand savant refuse de risquer une telle aventure. Spirou va ainsi successivement se servir de différents objets ramenés de ses aventures pour remonter jusqu'à son combat de boxe contre Poildur (Spirou sur le ring, in Quatre aventures de Spirou et Fantasio, 1948), le même jour où Miss Flanner, par une fausse manipulation, subissait une irradiation déclenchant ainsi le terrible cancer qui la tue aujourd'hui.

Ce périple nous emmène revoir avec plaisir les diverses escales de Spirou à travers le monde et les époques, et bien que peuplé d'invraisemblances et de quelques approximations, le divertissement est parfait, bien installé dans les rails de ce subtil équilibre entre humour et aventure qui a fait le succès de la série.

C'est pourtant avec perplexité que l'on accueille la fin choisie par Morvan et Munuera, aidés ici de Yann, en charge depuis le tome 47, Paris-sous-Seine, prenant la suite du flamboyant duo Tome et Janry, qui ont obtenu, grâce au Petit Spirou (d'ailleurs encore une preuve de l'imperméabilité du personnage au temps), comme un droit sur la paternité du héros. En effet l'album se Ah... bah quand même !
Ah... bah quand même !
conclut sur une modification totale du continuum et Spirou, à qui on découvre une sexualité (premier choc), se trouve en deux exemplaires dans notre temps (second choc), suite à une erreur de Fantasio, mais pourtant à la plus grande satisfaction de son « vieux » soi. Loin de laisser supposer que cela sera réparé dans un futur numéro, les auteurs finissent sur ce constat, qui après maintes interrogations s'accepte plutôt bien pour les solutions, toutes acceptables, qu'il permet. Soit Spirou en reste là, et ses aventures se concluent pour de bon, et c'est bien, car le Spirou jeune des premières aventures transporté dans notre présent incarne plus que jamais la fraîcheur de ce personnage qui ne peut pas vieillir, en parallèle à ce Spirou vieillissant, savourant un repos bien mérité. Aurait-il pu rêver d'une meilleure conclusion que cette apparence d'éternité, permise à d'autres héros par le port d'un masque ou d'un costume ? Soit, d'un autre côté, les auteurs continuent à faire se battre Spirou dans ce nouveau monde où Zorglub est apparemment pacifié, contre d'autres ennemis, s'offrant ainsi par le biais de cet album une table rase du passé et de l'héritage immense dont ils ont la charge, sans pour autant se mettre hors sujet vis-à-vis de cet univers où la science prend une telle place.

Les deux solutions sont élégantes. Nul doute que celle choisie le sera dans l'optique d'une exploitation respectueuse.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6