8/10Les aventures de Spirou et Fantasio - Tome 56 - La mort de Spirou

/ Critique - écrit par plienard, le 30/08/2022
Notre verdict : 8/10 - Tuer le père ! (Ecrivez votre critique)

Tags : spirou fantasio tome dupuis aventure dessin franquin

C'est avec un titre provocateur que les nouveaux auteurs des aventures de Spirou et Fantasio commencent une nouvelle ère. Benjamin Abitan, Sophie Guerrive (les scénaristes) et olivier Schwartz (le dessinateur) sont-ils donc devenus fous ? Et les éditions Dupuis auraient-elles perdu tout sens commun ? Faire mourir une telle icône, un héros positif vieux de plus de 80 ans !


© Dupuis 2022.

 

Pourtant à la lecture du dossier presse, on ne perçoit pas cette volonté de mettre fin aux jours du groom le plus célèbre au monde. Bien au contraire ! On nous rabâche encore et toujours l'incroyable héritage de Franquin avec "une vision des Aventures de Spirou et Fantasio selon Franquin", "pour moi, Spirou c'est Franquin", "Franquin est la référence" .. Bref, on va nous resservir du Franquin remis au goût du jour, avec la vision d'auteurs talentueux mais contraints par un cahier des charges.

Ainsi, à l'exception notoire de Tome et Janry, qui auront clairement été les seuls à démystifier la figure du héros à la Franquin - je me souviens encore de la claque que j'ai pris en lisant Machine qui rêve (tome 46) - personne n'a jamais pu s'émanciper de l'aura Franquin que l'éditeur fait peser. Jean-David Morvan et José-Luis Munuera, Fabien Vehlmann et Yoann s'y sont essayé, mais dans un classicisme qui n'a pas bousculé les foules. Alors plutôt que de tuer le groom, pourquoi ne pas "tuer le père" ?


© Dupuis 2022.

 

Bon ça, c'était mon état d'esprit avant de lire l'album. Je serais moins vindicatif maintenant que je l'ai lu. Car il y a bien une lueur d'espoir. Cela faisait six ans qu'on attendait un nouvel épisode. Et à l'instar de Tome et Janry, jeunes débutants  à l'époque de leur reprise de Spirou, il ne serait pas faire injure de dire que les scénaristes sont dans le même cas de figure. Benjamin Abitan est inconnu de la scène BD même si on lui doit l'adaptation des aventures de Tintin (le grand adversaire de Spirou, sic !) pour Radio France. Sophie Guerrive n'est pas totalement inconnue et est considérée comme "une autrice de la nouvelle garde de la BD indépendante". Quand au dessinateur, Olivier Schwartz, il fait figure de "vieux briscard" de la bande avec ses trois albums de Spirou vu par .. Avec Yann au scénario.

C'est donc un coup de poker que l'éditeur carolorégien tente pour un renouveau qu'on espère gagnant.

Pour son centenaire, les éditions Dupuis projettent de mettre à l'honneur leur héros emblématique, Spirou. Mais celui-ci  a disparu. De retour de quelques jours de vacances en camping, Spirou et Fantasio s'étonnent de l'article élogieux de leur consoeur, Seccotine, sur le nouveau complexe à la mode, Korallion. Et comble de l'étrange, Zorglub, serait un des piliers de cette réussite. Il n'en fallait pas plus pour les deux héros pour aller enquêter par 200 mètres de profondeur. Un voyage fatal pour Spirou.

Bon, bin, voilà, ils ont osé. Cette aventure est belle et bien la dernière de Spirou. Il n'ira pas jusqu'au bout d'ailleurs. Avec un ton et un univers plus moderne, les auteurs laissent entrevoir un peu de nouveauté. Les références "à Franquin" y sont bien présentes (le cahier des charges est respecté, ouf !) mais on y sent l'envie de tout casser avec la mise en abymes de Spirou (au sens propre comme au figuré). La vision féminine apportée par l'autrice Sophie Guerrive, n'y est sans doute pas non plus étranger et des sujets d'actualité comme l'écologie et le réchauffement, bien qu'accessoire, posent l'univers dans son époque. Alors tout casser, au point d'en éliminer le maillon central, Spirou ? C'est peut-être un peu tôt pour l'affirmer. Car l'album est à suivre …


Le faire-part de décès - © Dupuis 2022.