7.5/10Spirou se fait vipériser !

/ Critique - écrit par plienard, le 11/01/2013
Notre verdict : 7.5/10 - SsssssssssSpirou (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le début des festivités démarre en fanfare pour les éditions Dupuis. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, 2013 est en effet une année importante pour la maison d’édition carolorégienne. En effet, elle va fêter les 75 ans de son héros fétiche et toute une série d’événements est prévue (mais nous aurons peut-être l’occasion d’y revenir lors d’un prochain article). Le premier pétard de ce feu d’artifice est le 53ème album des aventures de Spirou et Fantasio.


DR.
Avec une superbe couverture argentée réservée à la première édition, l’album en jette d'entrée. Et avec un Spirou, près de la piscine d’une villa en forme de ‘V’ (comme vipère et pas comme villa !), sirotant un cocktail adossé à une flamboyante Turbotraction façon star, cela annonce un chamboulement (dramatique ?) pour notre héros. Et l’impression ne sera pas surfaite une fois rentré dans l’album à la sauce Fabien Vehlmann.

En effet, à la suite d’un procès calamiteux, le journal de Spirou est au bord de la faillite. (Mal-)Heureusement, un financier réinjecte de l’argent. Mais le contrat obtenu est faussement salutaire, car notre héros au calot est assigné à résidence sur les îles Marmelade. On peut donc dire, sans mauvais jeux de mot, que Spirou est en pleine déconfiture. Et que pourra-t-il contre l’homme le plus riche de la planète ?

Fabien Vehlmann aime mettre ses personnages dans des situations dramatiques. Il le prouve avec sa série emblématique Seuls et l’a prouvé avec les deux précédents albums de Spirou, Alerte aux Zorkons et La face cachée du Z . Le fait d’avoir repris un personnage comme Spirou ne semble pas l’avoir tétanisé plus que cela, bien au contraire. Après les monstres horrifiques des tomes 51 et 52, on s’attendait à quelques vampires dans le tome 53. Rassurez-vous, ce n’est pas encore pour cette fois. Spirou est en lutte contre le monde de la finance, un sujet bien d’actualité, autant pour notre société que pour le monde de l’édition.

Spirou se fait vipériser !
DR.
Avec ses nouveaux auteurs, Spirou a perdu de son insouciance et de son humour (initié depuis les albums de Tome & Janry, il faut bien l’avouer). Ici, il restera l’écureuil Spip qui apportera quelques jeux de mot et réflexions acerbes pleins d’humour. Les nostalgiques regretteront peut-être mais les personnages évoluent et ce n’est pas plus mal.

Depuis quelques albums, on revoyait aussi sans cesse des allusions aux vieux albums comme une sorte de nostalgie. C’est maintenant terminé, quoique ... De façon plus subtile, et qui raviront peut-être un peu plus les fans de bande dessinée en général, Yoann le dessinateur s’amuse à rappeler la scène mythique d’un album de Tintin, Le secret de la Licorne pour ne pas le citer. Ici Fantasio flâne dans une brocante et découvre une maquette de bateau... Et comment ne pas reconnaître la tour si effrayante de la série Seuls dans une représentation du fauteuil du président de VIPER ou dans son hypervilla (case 1 de la page 17). Mais les références ne s’arrêtent pas là. En effet, le personnage de Cœur-Vaillant rappelle le journal jeunesse Cœurs Vaillants (1929 à 1963) qui vit paraître les premières aventures de Tintin (encore et toujours lui).

Au final, la série s’enrichit enfin des autres et non plus de son passé. Et cela, c'est réjouissant.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team