8/10Sisco - Tome 5 - Kalachnikov diplomatie

/ Critique - écrit par plienard, le 28/09/2012
Notre verdict : 8/10 - Sisco et ses femmes (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La mafia albanaise n’aime pas qu’on touche à ses petites affaires et que l’on contrecarre ses plans. C’est pourtant ce que compte faire le gouvernement français. Le président va se rendre à New York pour faire une déclaration à l’ONU. Les mafieux comptent bien l’en empêcher en frappant fort. Mais ils n’avaient pas prévu une chose, la présence de Vincent Sisco, la tête brûlée des services de sécurité du président.


DR.
Benec et Thomas Legrain remettent ça avec ce cinquième album de Sisco. Thriller politique, espionnage, action, depuis quatre albums, ils nous ont présenté un personnage avec du charisme, certes, mais pas forcément très sympathique. Pourtant, peu à peu, ils nous dévoilent un autre homme avec des faiblesses et un semblant d’humanité. Enfin, faiblesse n’est pas le mot exact, plutôt des points sensibles sur lesquels Vincent Sisco exprime des sentiments. Et notamment pour ce corse, des sentiments pour des jeunes femmes qui sont bien malgré elles embarqués dans ses ennuis.

Dans le diptyque précédent, on découvre Manon, la femme qu’il aime et qui sera blessée. Cette fois-ci, c’est Stella Boca-Negra, sa sœur, qu’il va croiser sur sa route après une longue séparation et qui va être aussi la victime collatérale de son métier.

Plutôt antipathique dans les premiers albums, on découvre, ici, un peu plus l’homme. On s’aperçoit qu’au travers de sa carapace de dur à cuire, une once d’humanité et d’amour peut surgir. Cela en fait un personnage un peu plus moral. Et c’était nécessaire. On n’attendait plus que cela pour vraiment apprécier la série. Car le scénario de Benec est toujours aussi béton et le dessin de Thomas Legrain toujours aussi impressionnant. Les décors sont parfaits – après Paris, Thomas Legrain s’éclate à New York – et les personnages de mieux en mieux. Vraiment, je me demande s’il y a une critique à faire. Vivement le sixième album pour voir Sisco régler ses comptes avec les albanais et savoir si ... les auteurs ont osé aller jusqu’au bout ( ?). Vous comprendrez en lisant Sisco jusqu’au bout.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse