7/10Wunderwaffen – Tome 7 : Amerika bomber

/ Critique - écrit par plienard, le 20/07/2015
Notre verdict : 7/10 - ça plane pour Maza !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Mais où veut en venir Richard D. Nolane ? En réécrivant l’histoire de la seconde guerre mondiale et en donnant l’avantage aux nazis, l’auteur flirte avec le délicat.


©Soleil édition 2015.

Difficile d’être un héros quand on est du mauvais côté de la barrière. Pourtant, au bout de sept albums, on commence à comprendre que le scénariste ne privilégie pas un camp plus qu’un autre et que le vrai héros de l’histoire c’est bel et bien cette force étrange que personne ne comprend. Cet étrange pouvoir, qui a détruit les forces alliées et a empêché le débarquement du 06 Juin 1944, va à nouveau faire parler de lui dans ce septième tome.

Les alliés ont déclenché un mini débarquement sur la base secrète allemande, en Antarctique. Et malgré, quelques coups du sort et les wunderwaffen, ils vont réussir à localiser la base. Mais vont-ils réussir à la détruire ?

Ce nouvel album commence par un combat aérien d’anthologie sur plus de 30 pages. La tension est palpable et malgré quelques difficultés de lecture à toujours bien identifier les protagonistes et à bien comprendre les mouvements des appareils, le suspens est tenant. Vous êtes au cœur même de la bataille. Et on n’en reste pas là avec une dernière découverte surprenante à la fin de l’album.

Nolane et Maza s’amusent avec nos nerfs pour une série qui commence à être remarquable.


©Soleil édition 2015.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse