7/10Wunderwaffen - Tome 2 - Aux portes de l'enfer

/ Critique - écrit par plienard, le 01/03/2013
Notre verdict : 7/10 - Wunderbar (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Si vous pensez que Wunderwaffen est une vulgaire uchronie de la seconde guerre mondiale comme on en voit tant, il semblerait que vous fassiez fausse route tant la richesse de l’intrigue augure de choses tout à fait extraordinaires.


DR.
Richard D Nolane est le monsieur maître de l’étrange, du surnaturel depuis 1998 dans le magazine Lanfeust Mag. Il a aussi signé des séries comme Harry Dickson, Tigres volants, Titanic, Démon et donc Wunderwaffen. Sur cette dernière, il est accompagné de Maza, un dessinateur de Bosnie-Herzégovine. Ils signent le deuxième épisode, apportant un peu plus de mystères que celui sur les simples « supers-armes » (wunderwaffen) nazies qui apportent un avantage énorme à leurs propriétaires. Mais on suit essentiellement le pilote du diable, Murnau, qui réchappe de façon miraculeuse à plusieurs crashs et se rétablit de façon extraordinaire. Himmler s’intéresse particulièrement à lui. Pendant ce temps, les alliés veulent convaincre les États-Unis d’envoyer une bombe sur Berlin. Et le meilleur moyen de les persuader, serait de leur faire prendre conscience des horreurs qui se déroulent à Auschwitz. Ils vont pour cela envoyer un espion.

Si dans le premier tome, on découvrait les nouvelles armes allemandes et une intrigue tournant autour, le second tome annonce un sujet beaucoup plus large et moins centré sur le matériel. On suit toujours l’obersturmbannführer Murnau et son aisance à piloter d’une main de maître les engins les plus fous. Mais on s’aperçoit aussi qu’il a des capacités presque inhumaines. Dans le même temps, il semble se passer des choses très étranges dans le nouvel Auschwitz.

Brillamment amené par le découpage et la mise en page, ces faits supplémentaires vont, semble-t-il, nous emmener sur des terrains paranormaux. Côté dessins, il y a bien quelques anomalies dans la représentation des ailes des jets nazis mais cela reste du détail. En effet, on est transporté dans les batailles aériennes tout à fait impressionnantes et crédibles.

Ce second tome amène donc d’autres intrigues qui nous éloignent du côté rationnel que le récit avait entamé. C’est plaisant et agréable et comme tout cela est très bien maîtrisé, on y croit. On attend la suite.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse