Delcourt - Fox Boy, Maître voleur et Hellboy

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 27/07/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Trois héros, trois style : un jeu breton qui joue les super héros, un voleur qui va montrer tout son art et un démo justicier qui va mêler catch et téquila !

Fox-Boy - Tome 02. Angle mort - 6.5/10


DR.

Fox Boy est un héro qui doute après les aléas de ses premières aventures. Un séjour au ski va résoudre sa crise existentielle à grand coup de loup-garou et de petite fille à sauver. Après ce départ en fanfarre, le tome est lancé et une petite dose narrative intervient avec cet expert en comics qui va révéler à notre héros pourquoi tout a commencé ! C'est alambiqué mais c'est un joli clin d'oeil des auteurs pour les comics français. Fox Boy est ainsi mêlé à cet univers et c'est aussi original qui bienvenu. Visuellement, c'est énergique. Certes, cela manque de détail mais les scénes d'action ont de la force. On retient presque notre respiration lorsque Fox Boy s'élance dans un saut désespéré. Agréable et original, le super héros breton a encore de belles choses à nous montrer.

 

 

 

Maître voleur - Tome 04. La liste - 7.5/10

On change d'univers avec Conrad. Le fameux "maître voleur" va commencer en montrant qu'il est trop fort et qu'il a mérité de se reposer. Cependant, l'un des grands boss,"Lola", ne l'entend pas de cette oreille et il compte bien manipuler notre héros pour le faire travailler pour lui. Peut-on voler un voleur ? Et un maître voleur ? C'est ce que vous découvrirez dans cet album qui est riche en rebondissement. Notre héros n'est pas un enfant de coeur mais il a son honneur. De plus, il est si malin qu'il a toujours deux coups d'avance. Ainsi, il est le gentil criminel et il va montrer comment survivre en restant fidèle à ses idéaux. Dommage que le dessin ne soit pas plus énergique pour porter le récit. En effet, le dessin est bien mais sans plus. Ainsi ce tome brille surtout par l'intelligence de son récit et de son héros.

 

 

Hellboy - Tom 15. Hellboy au Mexique - 6.5/10


DR.

 

On ne présente plus Hellboy ! Dans cet album, Mignola confie son bébé avec un principe simple et efficace : après une mission au Mexique, Hellboy disparait 6 mois ! Et il revient amnésique. Qu'a fait Hellboy pendant ce temps ? C'est bien le but de cet album qui est dans l'ambiance du catch mexicain, des mariachis et... des démons ! Hellboy va ainsi parcourir le Mexique avec des lutteurs justiciers, il va se marier avec une démone, il va rencontrer la créature de Frankenstein (qui a eu le droit à son propre album depuis). Bref, c'est n'importe quoi, c'est aussi fou que les bouteilles de téquila que le héros s'envoit et c'est fun ! De plus, Mignola s'est entouré d'artistes qui perpétue son univers avec brio que ce soit visuellement ou scénaristiquement. C'est foufou mais fun. De plus, si du catch est dans l'air, je ne peux pas être contre cet album.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse