8.5/10Hellboy - 1994 - Les germes de la destruction

/ Critique - écrit par kenji, le 13/02/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Arch satané démon (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Hellboy constitue un ouvrage référence, tant par son univers incroyable que par le graphisme servant à merveille celui-ci. Il exerce un pouvoir attractif qui vous scotchera du début à la fin et rend la lecture passionnante.

Hellboy, personnage emblématique du paysage comics, est né sous la plume de Mike Mignola en 1994. Cette série est publiée chez l'oncle Sam par Dark Horse Comics et en France, par Delcourt. Celui-ci a édité de manière très étrange ce comics en faisant paraître les différents tomes en désordre : par exemple, le vrai tome 1 est ainsi le quatrième publié en France.

Ce premier volume, édité par Delcourt en 2002, raconte la genèse du héros ainsi que sa première aventure.

La naissance d'un démon

Pendant la seconde guerre mondiale, Hitler réunit une unité spécialisée dans l'occultisme sous la tutelle d'un certain Raspoutine, afin de changer le cours du conflit. Ce dernier va ainsi invoquer le démon Hellboy mais celui-ci va être enlevé par l'armée de l'Alliance, au courant des projets des nazis. Elevé dans le secret par les Américains, il intègre une fois adulte une agence spécialisée dans la lutte contre les menaces paranormales.

Le premier chapitre racontant la naissance du héros est un peu confus au niveau de la narration avec beaucoup de texte, nécessaire pour immerger le lecteur dans cet univers si particulier, mélangeant habilement divers événements : historique, mythologie, occultisme, fantastique. Le dessin est lui aussi peu commun et peut s'apparenter à celui de Frank Miller dans Sin City avec un énorme travail sur les ombres, très peu de détails, un style très épuré et des couleurs parfaitement choisies, tantôt vives, tantôt sombres, immergeant le lecteur dans l'ambiance.
Le premier contact est donc un peu difficile mais l'immersion s'en ressent d'autant plus,une fois habitué à ce style autant scénaristique que graphique, très original.

Un héros pas comme les autres

L'aventure d'Hellboy adulte va le confronter à son passé et ses origines. Il va ainsi faire ses retrouvailles avec l'homme qui l'a fait venir dans le monde des humains, le fameux Raspoutine.

Hellboy fait partie des héros un peu dans la même veine que Batman avec peu ou pas de supers pouvoirs, excepté une énorme main de pierre et une résistance physique exceptionnelle, mais confronté à un univers très sombre et surtout à eux-mêmes. Ainsi, Hellboy redoute ses origines car il est parfaitement intégré au monde des humains et réagit en tant que tel. Il lutte pour défendre ce monde et renie complètement son passé, refusant d'en savoir plus. Son ennemi Raspoutine va remettre en question la nature de Hellboy et ainsi le confronter à lui-même.
Sinon, le héros est charismatique, bourrin et souvent doté d'un cynisme que l'on retrouve dans les nombreux commentaires qu'il lance pendant les combats.

Un univers hallucinant

L'autre point fort de Hellboy, en sus de son héros fort attachant et assez complexe malgré les apparences, est l'utilisation d'énormément d'influences pour créer un univers unique et extrêmement cohérent, le tout servi par un graphisme sublimant l'ensemble. Ainsi, chaque tome nous immerge complètement dans cet univers puisant allègrement, et avec un certain génie, dans diverses références mythologiques, contemporaines, historiques, fantastiques, religieuses... Les ennemis profitent de ce jubilatoire melting-pot et sont assez uniques dans leur genre. Les autres membres de la section spéciale du héros font un peu penser à des x-men et ont été recueillis par le gouvernement car ils disposent de pouvoirs plus ou moins contrôlables.

Ce premier tome sert vraiment de prélude aux tomes suivants et propose de s'initier à a son héros et à l'univers si particulier dans lequel il est immergé. Ainsi, le scénario n'est pas extrêmement développé au profit de la mise en place de tous les éléments qui vont constituer la suite. Soulignons la scène finale apocalyptique qui bénéficie d'un graphisme incroyable et d'une palette de couleur juste superbe.

Pour finir, l'édition française est composée de quelques superbes planches d'Hellboy réalisées par des grands noms du comics.


Hellboy constitue un ouvrage référence, tant par son univers incroyable que par le graphisme servant à merveille celui-ci. Il exerce un pouvoir attractif qui vous scotchera du début à la fin et rend la lecture passionnante.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta