Dargaud : L'art de mourir, Les chroniques du léopard

/ Critique - écrit par plienard, le 07/09/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Chroniques du léopard - note : 7/10

Il y a un côté roman de jeunesse dans cette aventure racontée par Appollo et Tehem chez Dargaud, un mélange entre le cercle des poètes disparus et les Choristes, un côté Le grand Meaulnes.  La comparaison est sans doute élogieuse, mais cette histoire de deux jeunes gens au lycée Leconte-de-Lisle de La Réunion qui rêvent de liberté, et de participer à la libération de la France, a quelque chose de cette idée.


© Dargaud 2018.

 Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale et même au plus loin de la métropole, dans l'océan Indien, les idées de "collabo" et de "France Libre" sont bien présentes. Charles raconte sa vie au lycée Leconte-de-Lisle et comment elle a changé quand Julien est arrivé. Un jeune idéaliste, qui s'invente un père mort en luttant contre les boches. Cela fait plus classe que dans un accident de voiture ! Il y a le mur pour rejoindre le clan du nouveau parnasse bourbonnais, les premiers émois amoureux, la naissance d'une conscience politique. Tout cela sa passe à La réunion en 1940.

Ce récit qui peut apparaître fantaisiste a aussi cet intérêt de mettre en scène des personnages devenus célèbres comme les frères Vergès et notamment Jacques le futur avocat des causes perdues, ou encore du gros Raymond, qui deviendra Raymond Barre, premier ministre de la France sous Giscard d'Estaing.

Pour l'anecdote, les auteurs, eux-mêmes, sont d'anciens élèves du lycée, mais sont nés bien après les événements qui ne sont nullement autobiographiques. Peut-être se sont-ils révés jeunes aventuriers intrépides. C'est en tout cas l'occasion pour eux de parler de leur île (La Réunion) et de son passé.

 

L'art de mourir - note : 7/10

La collection Ligne noire des éditions Dargaud présente un nouveau polar. Toujours dessiné par Philippe Berthet - Pin-up (10 tomes), Nico (3 tomes), Les Exploits de Poison Ivy (3 tomes chez Dargaud) -, le scénario est signé de l'espagnol Raule. L'auteur de Jazz Maynard (6 tomes), Isabellae (6 tomes)  ou encore Arthus Trivium (3 tomes).


© Dargaud 2018.

 

Comme il se doit pour cette collection, c'est un véritable polar noir que propose Raule et qui se déroule dans sa vile de Barcelone. Un flic français, Philippe Martin, est appelé par la police catalane pour le suicide d'une jeune fille, étudiante en histoire de l'art. tout porte à croire qu'il en serait le père. Les démons d'un passé vieux de 20 ans refont alors surface.

C'est au fil des pages qu'on découvre peu à peu le passé de Philippe Martin en même temps que l'enquête qu'il mène de son côté sur la mort de cette fille qui serait la sienne. Un récit assez cynique où le policer français fait preuve de peu de sentiments pour son ex (mais on peut le comprendre) et pour cette fille qu'il n'a pas connu. Un flic froid et implacable comme dans un bon polar et des mafieux aux visages tatoués et dénués de toute empathie. Les ingrédients sont là pour un bon moment de plaisir pour les fans du genre.

 


Les couvertures des 2 albums - © Dargaud 2018.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse