7.5/10Isabellae - Tome 1 - L'homme-nuit

/ Critique - écrit par plienard, le 25/01/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Une série cool, Raule ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L’homme-nuit est le premier tome d’une toute nouvelle série aux éditions du Lombard, Isabellae. Signée Raule et dessinée par Gabor, nous allons suivre une héroïne rousse à la recherche de sa sœur dans un japon médiéval. Accompagnée par son fantôme de père, mort pendant la célèbre bataille de Dan-No-Una, elle va vite être rejointe  par un bandit de grand chemin, beau et arrogant et un jeune enfant qui a failli devenir moine.


Une japonaise rousse aux yeux verts.
Raule n’est peut-être pas un nom inconnu pour les fidèles de KRINEIN ou pour les adeptes de bande dessinée. Jazz Maynard fait en effet partie de sa bibliographie. C’est donc avec un œil bienveillant que l’on accueille cette nouvelle série de l'auteur espagnol. Comme à l’accoutumée, il est accompagné d’un compatriote. Il s’appelle Gabor et a surtout travaillé dans l’animation ou sur des albums comme Greenworld (Soleil) ou Les patriciens (Glénat).

J’ai une admiration particulière pour l’école espagnole. Je crois l’avoir déjà dit, vous allez donc trouver que je me répète. Originalité et qualité en sont les « défauts », et Isabellae les contient tous les deux. Pensez-donc, une héroïne rousse dans le Japon médiéval, ce n’est déjà pas commun. Mais être la fille d’une sorcière irlandaise (d’où ses cheveux ?) et manier l’épée mieux que n’importe quel samouraï cela rajoute à son intérêt.

Voilà donc une héroïne pas commune pour laquelle les rapports de famille ont semble-t-il été compliqués. Sa sœur a disparu, mais pourquoi ?

Le premier tome est prometteur et le dessin impeccable. Les personnages sont à la fois mystérieux et sympathiques. Je crois qu’on a tous les ingrédients adéquats pour plonger dans le passé ancestral du Japon.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Joe Bar Team
Joe Bar Team