8.5/10Pin-up - l'intégrale sexy

/ Critique - écrit par plienard, le 24/03/2011
Notre verdict : 8.5/10 - Tchi, Tchaaa (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Série qui marquera un tournant dans la représentation de la femme dans la bande dessinée, l'intégrale Pin Up retrace les trois cycles sur la vie de Dorothy Partington, héroïne de strips dessinés, femme de soldat espion, physionomiste et enfin récupératrice de venin de serpent.

Les éditions Dargaud ont sorti en Octobre 2010 une intégrale complète des albums de la série Pin Up. Si cela peut paraître, dans un premier temps, fort concentré (le format étant plus petit qu’un album standard), l’ouvrage est bien présenté, d’un bel aspect et d’une colorisation qui lui apporte un côté rétro.


DR.
Pour ceux qui ne le savent pas, Pin Up suit les mésaventures de Dorothy Partington, jeune femme éprise de Joe (dans le premier cycle) envoyé dans le Pacifique combattre les vilains japonais. Vous l’aurez compris, nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, Pearl Harbour a été détruite et Joe se fait tatoué RPH (Remember Pearl Harbour). Si Dottie fait la promesse d’attendre son chevalier servant, les nouvelles du front ne sont pas très bonnes et les communications inexistantes. Sans nouvelles et seule, elle cherche alors de quoi subvenir à ses besoins : serveuse au Yoyo’s bar puis égérie du dessinateur Milton  pour qui elle incarnera Poison Ivy, héroïne sexy de petits strips destinés à remonter le moral des troupes. Certains choix sont déterminants  dans une existence et celui-là le sera sacrément. Si le succès est au rendez-vous – elle devient une des pin-up les plus célèbres – il y a un revers à la médaille. Ce sentant de plus en plus seule, harcelée par les hommes, elle finit par sombrer dans l’alcool. Le fin de la guerre ne changera rien au fait qu’un monde s’est écroulé. Ce qui est perdu n’est pas récupérable. Et la galère va l’emmener chez un photographe fétichiste et face à un serial killer à la recherche de Poison Ivy.

Une certaine accalmie surviendra dans sa vie avec un pilote d’essai. Mais celui-ci s’écrase en URSS, en pleine guerre froide.
DR.
Si d’un côté, on l’accuse d’espionnage, de l’autre on le prend pour un traitre. Dotty n’a décidément pas de chance et va devoir chercher à prouver son innocence. Une fois encore, sa beauté et sa réputation vont l’emmener sur les chemins du vice, avec notamment, Howard Hughes, richissime mais totalement déséquilibré.

Le troisième cycle débutera dans le milieu du jeu et de Las Vegas en particulier. Dorothy est devenue physionomiste pour un casino et repère tous les joueurs interdits de jeu et les tricheurs. Elle aura le tord de refuser les avances d’un chanteur assez célèbre et en concubinage avec la mafia, Frank Sinatra.

La série que Berthet et Yann ont imaginée est tout bonnement magnifique. Elle marquera un avant et un après dans le monde de la bande dessinée notamment dans la représentation des femmes.
DR.
Berthet leur donne un pouvoir de séduction tout à fait étonnant. Son style en est d’ailleurs extrêmement reconnaissable. Il a su capter le sex-appeal des pin-up, et des femmes en général, de l’époque. Quant à l’intrigue, s’il y a trois cycles (le premier se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, le deuxième pendant la guerre froide et le troisième sur fond de guerre du Viêt Nam), des rapprochements sont à faire. Le destin de l’héroïne est un peu similaire durant les deux époques : elle aime un homme dont elle est séparée. Et comme si la première expérience ne lui avait rien appris, elle réitère les mêmes « erreurs » et reste un peu naïve. Et malgré cette redondance, on reste accroché à l’intrigue. Le fait d’avoir inclus des personnages réels et historiques (les présidents Harry Truman, John Fitzgerald Kennedy et Richard Nixon, le milliardaire Howard Hughes,  Rudolph Abel l’espion russe, Irving Klaw le photographe fétichiste, Hugh Hefner le fondateur de play-boy ...) rajoute à l’intérêt.

Merci aux éditions Dargaud de nous donner l’occasion de lire l’intégralité de la série Pin-up d’une seule traite. On a ainsi les tenants et les aboutissants de la vie de Dorothy Partington.


DR.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6