3/10XIII - Tome 17 - L'or de Maximilien

/ Critique - écrit par Sylvain, le 07/01/2006
Notre verdict : 3/10 - Il est treize fatigué... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Il est treize fatigué...

Vance au dessin... Van Hamme au scénario... Ca vous rappelle quelque chose ? Ah oui, cette série qui n'en finit plus (euh, mais il pourrait y en avoir beaucoup comme ça), avec un mec amnésique qui a une demi-douzaine de noms qu'on croit qu'il s'appelle machin-mais-après-en fait-c'est-truc-mais-non-bidule-ou-plutôt-son-fils-médor-ou-bien-médor-c'était-le-nom-du-chien...

Et oui vous l'avez compris, encore un Yet Again XIII Is Back dans les bacs (justement) de toutes vos librairies et autres supermarchés préférés, ce qui est normal avec un tirage de plusieurs centaines de milliers d'exemplaires. Disons-le très clairement, à ce stade-là c'est un génocide de forêts qui est commis, et pas pour la bonne cause. Pourquoi continuer une série qui a eu son heure de gloire et (déjà) une (possible) belle fin avec "Treize contre un" (tome 8 de la série, ici on en est à 17) ?

Ce coup-ci Van Hamme croit s'en tirer avec encore une aventure palpitante de nos héros : une bonne vieille chasse au trésor. Le problème c'est qu'on n'y croit plus, d'autant plus que le dessin de Vance fatigue drôlement, à moins qu'il n'ait voulu faire au plus vite : les paysages "lunaires" mais jaunes du canyon sont, n'hésitons pas à le dire, indignes du peu d'intérêt que mérite encore la série.

En écrivant ce texte je déprime gravement, le pitch principal de la série qui était la découverte de l'identité de notre sympathique héros n'a pas survécu au passage des albums, et en lisant celui-là j'ai vraiment l'impression de regarder pour la dixième fois une rediffusion de l'Agence tous risques (ou Shérif fais moi peur !) : que du prévisible, une réalisation bâclée et la désagréable sensation à la sortie d'avoir perdu quelques minutes de ma vie pour rien.

Allez, l'histoire pour le fun : nos amis trouvent (sur une indication de la cruche de service) l'idée pour déchiffrer la carte au trésor. Pour traduire le gaélique (wow, quel codage secret) du message, il font appel à l'irlandais lettré de service (un vieux poivrot avec des dettes de jeu bien sur). Celui-ci passe l'info à des méchants. Pendant ce temps-là les salauds habituels (Giordino et cie) vaquent à leurs affaires avec les amis de nos amis... Au final, les treizards trouvent le trésor mais sont trouvés par les méchants, et hop le trésor est perdu. Mais heureusement certains ont trouvé l'Amour...

Je pense que l'histoire parle d'elle même, et sur ce je vous dis à bientôt... pour le dernier album de la série.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta