6.5/10Insiders genesis - Tome 1 - Medellin 1991

/ Critique - écrit par plienard, le 14/12/2011
Notre verdict : 6.5/10 - À mi-chemin du commencement (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Najah Cruz et Isabel Mendoza sont une même et seule personne. Les fans d’Insiders le savent déjà et ils vont en apprendre un peu plus avec le pré-quel de la série, Insiders genesis. Et vu comment ça se passe, on aura bientôt Insiders genesis beginning ...

On a retrouvé la petite sœur de XIII. Mais à la grande différence de son alter ego masculin, Najah Cruz, pardon Isabel Mendoza n’a pas perdu la mémoire. Elle a juste changé d’identité. Et Insiders genesis va nous permettre de connaître comment Isabel est devenu Najah.


DR.
C’est donc un peu la grande mode du moment, inventer un passé à ses personnages. Il est vrai que le passé de Najah/Isabel nous est inconnu et très peu utilisé dans les albums de la série mère Insiders. Quelques références, ici ou là, pour justifier un comportement, une réaction, mais rien de très précis. Le « manque » doit donc être comblé par le scénariste Jean-Claude Bartoll (déjà scénariste d’Insiders) et dessiné par Luc Brahy.

Le style graphique est très largement repris de la série initiale et cette uniformité est très agréable au lecteur. La couverture est d’ailleurs signée Renaud Garreta, le dessinateur d’Insiders. Les fans de Najah seront donc ravis de retrouver leur héroïne, aisément reconnaissable mais plus jeune et, peut-être, encore plus jolie. Luc Brahy est donc dans la continuité et nous gratifie d’une fusillade dans un parking entre les FAMC (Forces Armées Marxistes de Colombie) et les services de sécurité du candidat à l’élection présidentielle, Don Raul Torquemada. Une dizaine de page, assez impressionnantes dans son déroulement.

Si le lecteur n’est pas déstabilisé par le dessin réaliste, et ce, malgré quelques cases avec des personnages « figés » - dans la voiture, les personnages n’ont pas toujours des poses très naturelles – le but de raconter la jeunesse de Najah est un peu décevante. Pour celui qui croyait connaître l’enfance de l’héroïne, c’est peine perdue. Quelques allusions y sont faites par la jolie brune, mais rien de plus. Insiders genesis débute en dévoilant les parents adoptifs d’Isabel (Najah), dont le père est avocat du présidentiable Don Raul Torquemada. Lors de l’attaque dans le parking, Isabel va faire preuve d’un grand courage et d’une merveilleuse réactivité. C’est le tournant pour son avenir.


DR.
Si l’histoire est sympathique, même intéressante – on est alléché de connaître comment Isabel est devenue cette jeune femme qui infiltre le crime organisé si aisément – on est un peu déçu. On a juste l’impression d’avoir le tome 0 de la série, mais qui au final nous laisse sur notre faim. La période de formation dans le combat va sans doute venir dans les prochains tomes, mais son côté combattif et cette aisance à se servir des armes à feu est déjà acquis, semble-t-il lors de son enfance.

Mais ne boudons pas notre plaisir. L’histoire est sympathique et le dessin agréable. On regrette juste qu’on nous vende un album sur le passé de Najah, mais qui nous amène à nous poser les mêmes questions qu’avant. On aura peut-être des réponses dans les prochains tomes.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team