6/10Gastoon - Tome 1 - Gaffe au neveu

/ Critique - écrit par plienard, le 25/08/2011
Notre verdict : 6/10 - M'enfin ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 5 réactions

Il a une copine Jeanne et un ami Jules, il a l’art de la bricole, il est écolo, mais cela ne veut pas dire qu’il s’appelle Gaston. Il s’appelle Gastoon (eh oui, bof) et c’est le neveu de Gaston.

Juin 2011, je vous parlais de L’amour de Lagaffe, aux éditions Marsu Productions. Il y était question du héros Gaston et de la belle (sur la fin !) secrétaire Jeanne. Août 2011, voilà un petit personnage avec la tête de Gaston, Gastoon !
DR.
Et ce n’est pas ce que vous croyez. Ce n’est en aucun cas le fils de Gaston et de Jeanne. Je rappelle à nos chers lecteurs qu’il faut un peu plus de trois mois pour faire un petit (voir vos cours de bio pour les plus de 13 ans, ou vos parents pour les plus jeunes !). Ensuite, Gastoon a une dizaine d’années. La ressemblance du visage et le génie de la bricole, il les tient bien de ses gênes, car il est le neveu de Gaston !

On retrouve ici 44 pages de gags avec le petit Jules, la petite Jeanne, le petit... Demesmaeker ! Inventeur, écolo, le jeune garçon n’a pourtant rien de commun avec son célèbre oncle si ce n’est son apparence faciale et vestimentaire. Farceur, toujours de bonne humeur, il est le parfait copain. Le pion Lemat (équivalent de Longtarin pour Gaston) est son souffre-douleur qui le lui rend bien.


DR.
Alors la première impression qui vient, c’est, bien sûr, que Marsu productions et les auteurs ne savent plus quoi faire pour se remplir les poches. Encore une série dérivée qui ne sert à rien. Si on ne saurait reprocher à des artistes ou une maison d’édition à chercher à gagner leur vie, on peut leur reprocher de le faire à tout prix. Pourtant, ils s’en défendent dans ce cas et ils l’expliquent. Premièrement, Gastoon n’est pas de leur invention, mais est bien une création de Franquin. Originellement, il est apparu dans une publicité en 1973. Au total, on le verra dans trois publicités. D’après Jean-François Moyersoen (président de Marsu Productions, propriétaire, entre autre des droits de Gaston), Franquin pensait qu’il « faudrait trouver un bon dessinateur car il n’a jamais eu envie de le dessiner lui-même (voir magazine Casemate n° 40H) ». Le défi est donc relevé par la famille Léturgie (père et fils) et Yann. Qui mieux qu’eux qui ont travaillé avec Mr Franquin (Yann et Jean) ?

Remarquons que cette nouvelle série n’est en rien une copie de l’univers de Gaston, mais bien un univers à part entière, qui garde la marque Franquin (dans le trait du dessin et la physionomie des personnages). Le problème vient plutôt que ce n’est pas toujours drôle (pour l’adulte que je suis) malgré quelques gags sympathiques. Ensuite, il va falloir réussir pour les auteurs à se renouveler. Il est aussi difficile de s’affranchir de l’univers Gaston pour les « vieux lecteurs », et ne pas faire de comparaison. Les plus jeunes auront cette faculté plus facilement. Enfin, les jeux de mots y sont un peu décevant et surtout le nom de Gastoon (trouvé, à l'époque, par Franquin lui-même), prénom trop « anglo-saxonisé » par rapport à Jeanne ou Jules qui ont gardé leur prénom « franchouillard ». Mais ça reste un avis personnel. On attend, quand même un peu mieux au second tome.


DR.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I