7.5/10Ekhö, monde miroir - Tome 4 - Barcelona

/ Critique - écrit par plienard, le 25/09/2015
Notre verdict : 7.5/10 - Enquête espagnoles

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le mois de Septembre est chargé pour les éditions Soleil. Et on démarre avec une série sucrée-salée qui bénéficie d’une double édition avec le format standard et un tirage spécial en grand format N&B à 1500 exemplaires pour les collectionneurs ou les amateurs de belles choses.

Christophe Arleston et Alessandro Barbucci signent un quatrième album de leur très sympathique et sexy série, Ekhö. Après New York,Paris et Holywood, on traverse à nouveau l’Atlantique pour se rendre dans la capitale catalane, Barcelone, fantasmée par les auteurs.


©Soleil édition 2015.


La couverture de l'album couleur.

Les comptes de l’agence que dirige Fourmille sont toujours dans le rouge. Elle est d’ailleurs sur le point de se faire saisir tous ses biens. Mais lorsqu'elle apprend que son assistante est emprisonnée dans les geôles barcelonaises pour vol de bijou, elle n’hésite pas une seconde. Elle convainct son jeune propriétaire de lui prêter un peu d’argent pour les billets d’avion et assomme Sigisbert de Motafiume pour l’emmener afin qu’il révèle le secret des Preshaums. Et c’est ainsi, qu’elle et Yuri partent pour la catalogne innocenter leur amie Grace.

Cette série est un pur plaisir pour les yeux et pour son intrigue. Les possibilités offertes par ce nouveau monde sont telles qu’il n’y a rien d’étonnant à voir l’âme d’un chat (à la fois vivant et mort) s’emparer de l’esprit et du corps de Fourmille. L’explication, tout à fait scientifique, est, elle-même, tirée de la physique quantique.

On reste sur la qualité des premiers albums avec cette fois la caricature de Salvador Dali et un petit clin d'oeil à la fée Clochette.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse