4.5/10Wolverine Max - Le meilleur dans sa partie ?

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 11/08/2012
Notre verdict : 4.5/10 - Soins intensifs ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Wolverine est un héros de chez Marvel que l’on ne présente plus. Aussi violent que philosophe, le mutant Canadien est si populaire qu’il a le droit à ses propres aventures en marge de son équipe des X-Men. Il faut dire que lorsque l’on est un mutant de plus de cent ans avec un pouvoir régénérant et une humeur de chien, on a forcément des trucs à raconter et des ennemis à foison. Il était donc logique de retrouver Wolverine pour une minisérie labellisée MAX dans laquelle, il va pour pouvoir faire parler ses griffes. À la rédaction de cette aventure en deux volumes, nous retrouvons Charlie Huston, un romancier qui a tout de même un background en comics via le Punisher ou Moon Knight. Il est accompagné par Ryp qui se charge de la partie graphique mais dont on connaît les talents d’auteurs via ses bandes dessinées érotiques (ici ou ici). Le tome que nous allons présenter est le second et dernier de cette saga : « le meilleur dans sa partie ».


Logan est en pétard !
Dans l’épisode précédent, Wolverine est tombé entre les mains de Contagion dont le hobby et le pouvoir est de créer toute sorte de maladies et d’infections. Avec son pouvoir de guérison, Logan est le candidat rêvé pour notre artiste de la bactérie. Dans ce tome, Logan est en loque et ses alliés doutent même qu’il puisse s’en sortir. Cependant, une bonne sieste et quelques ailerons de poulet plus tard, il est sur les routes pour se venger. Ne chercher pas une suite plus élaborée que le précédent volume. Mis à part peut-être les dialogues avec Dazzler, cela ne vole pas bien haut. On croit même assister à une parodie lorsqu’un couple d’aliens super kitsch vient l’aider dans sa mission. Dans ce volume, nous avons donc le droit aux même recettes que dans le précédent et que l’on pourrait qualifier de film gore de série B. Non pas que Logan ne soit pas un homme d’action mais c’est terriblement réducteur de le cantonner à ça. Il encaisse bien également mais son hobby n’est pas d’être en charpie toutes les deux pages.

Au moins, on ne peut pas grogner sur le dessin d’une façon générale. Les corps sont biens faits et mis en valeur et on regrette qu’un tel talent n’ait pas été mis à profit pour une histoire plus poussée. Si l’on veut grogner un peu, on peut toujours signaler les séquences d’actions qui sont un peu trop brouillonnes pour être apprécier à leur juste valeur. Logan survivra donc à cette minisérie mais on lui souhaite de ne pas retomber dans ce genre de piège.


Logan se sent un peu seul ...

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I