6/10Largo Winch - Tome 16 - La voie et la vertu

/ Critique - écrit par naweug (), le 12/11/2008
Notre verdict : 6/10 - Guess who's back ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Encore un Largo Winch. Le beau gosse milliardaire revient pour des aventures pleines de rebondissements, mais sans aucune originalité. Ça se lit et ça s'oublie.

En cette fin d'année 2008, que vous soyez ou pas bédéphiles, vous avez entendu parler de LARGO WINCH. Entre la sortie du tome 16, pré-publié dans le magazine Challenges le mois dernier, celle du DVD de making-of de l'album précédent (en deux éditions, dont une collector s'il vous plaît !), et la diffusion du long métrage le 17 décembre prochain au cinéma... la licence est en pleine explosion !

Jouons à cache-cache

Largo face au terrible méchant
Largo face au terrible méchant
Dans le premier volet du diptyque composé des tomes 15 et 16, Largo était laissé en bien mauvaise posture, parmi des méchants Chinois qui en voulaient (encore) à son argent. Alors qu'il se rend, à la demande de ces derniers, à Hong-Kong pour signer un accord de joint venture avec la Tsai Industries Corp., il disparaît, après avoir quitté l'île de Tsai Huang. Habitués aux conclusions hâtives, les cadres du groupe W le déclarent déjà mort... alors que son meilleur ami et vaurien Simon Ovronnaz, sent le coup fourré. Mais où Largo est-il parti se cacher ?

C'est l'heure de rendre des comptes

Hong Kong vu par Francq
Hong Kong vu
par Francq
D'un scénario ultra classique, ce tome 16 se déroule sans réelle surprise. A part peut-être la scène d'atterrissage en ULM ou le survol de Hong-Kong en parapente. On voit d'ailleurs l'impressionnant travail de recherches de Francq, avec ses décors très détaillés, aux couleurs flamboyantes. 

Tous les ingrédients qui font le succès de la franchise sont là : le héros milliardaire, le vilain meilleur ami qui essaie de se racheter une conduite depuis le début, des poupées dévêtues, quelques scènes d'action bien balancées, des méchants très pourris qui veulent forcément tuer Largo Winch et un suspense qui, avouons-le, permettra de ne pas trop mourir d'ennui à la lecture.

Tibet ou pas Tibet ?

Point de référence aux problèmes soulevés par les jeux olympiques de Beijing, à savoir la gestion chinoise du Tibet. Même si ce dernier fait partie intégrante de sa série, Largo ne fait pas dans la politique. Notons tout de même que Simon Ovronnaz loge à l'hôtel « The Blue Lotus », référence directe au Lotus Bleu d'Hergé.

Si vous êtes un fan de la série, achetez-le. Si vous désirez gagner un week-end de milliardaire, achetez-le. Si vous aimez les ersatz de James Bond pleins aux as, achetez-le. Si vous collectionnez les éditions collector, achetez le sur le tirage limité composé de quatre hors-textes et d'un cahier spécial reprenant des croquis et crayonnés préparatoires de Philippe Francq. Si vous désirez lire de la bande dessinée qui sorte de l'ordinaire, ne l'achetez pas.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse