6.5/10Daredevil - 1998-1999 - Sous l'aile du diable

/ Critique - écrit par Kassad, le 11/03/2004
Notre verdict : 6.5/10 - Devil may cry (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Ce n'est pas cette BD qui révolutionnera l'histoire ni la vision qu'on peut avoir de Daredevil, mais n'est pas Moore ou Miller qui veut...

La vie de Matt Murdock est une tragédie. Adolescent il devient aveugle suite à un accident, son père est tué par la mafia et cela faisait longtemps que sa mère était morte. Adulte ça ne s'arrange pas, ses petites amies meurent (comme Elektra) ou le livrent à ses pires ennemis pour une dose d'héroïne (Karen Page). Alors souvent on se dit que Daredevil a raison d'être en colère et de taper sur tout ce qui bouge. D'un autre côté, version civile, c'est un avocat idéaliste défendant les "petits", voire les truands qu'il a lui même appréhendé. Un peu schizophrène le Daredevil, n'est-ce pas ? Mais pourrait-on en attendre moins d'un homme qui se déguise en diable pour faire régner la justice dans un quartier nommé "Hell's Kitchen" ?

Maintenant imaginez que ce soit à lui que l'on confie la garde du Rédempteur... C'est une jeune fille vierge, poursuivie par d'étranges tueurs et guidée par des visions angéliques qui lui amène celui qui jugera les vivants et les morts dans cette fin des temps qui s'annonce. Daredevil, le démon d'Hells Kitchen, seul espoir de l'humanité, le dernier rempart contre la damnation éternelle des hommes. Seulement dans les écritures, dans l'Apocalypse, ce n'est pas le retour du Rédempteur qui est décrit, mais celui de l'Antéchrist... De plus depuis qu'il a cet enfant sous sa garde tout semble se détraquer dans sa vie déjà embrouillée. Alors que croire, que faire ?

Et croire c'est bien le problème de Daredevil, car s'il est l'homme sans peur c'est par ce qu'il n'espère rien ni n'a foi en quoi que ce soit. Pourtant le jeune Matt Murdock a reçu une éducation très religieuse. Et si les psychanalystes vous demandent de parler de votre enfance c'est bien parce que ça laisse des traces... Dans ce comics c'est tout l'univers de Daredevil qui est passé en revue sur le mode mystique (on a même droit à une apparition du Diable dans cette aventure, le vrai cette fois-ci). Que ce soit au niveau des personnages, tous les principaux (Le Caïd, Elektra, Karen Page, Bullseye, Nelson, Natacha etc.) y apparaisent, ou bien au niveau de la saga elle-même (la genèse de Daredevil, ses principales aventures). Je pense donc que c'est un bon choix pour commencer à rentrer dans la galaxie Daredevil. En effet, Sous l'aile du diable peut se lire sans rien connaître des comics, il se suffit à lui-même.

Cependant je dois dire que je suis, comme toujours ou presque, un peu déçu du traitement réservé à ce personnage hors du commun. J'ai toujours trouvé que Daredevil était le super héros le plus complexe et le plus intéressant de toute la galaxie Marvel/DC comics. Mes attentes sont donc élevées quand je lis une aventure de l'homme sans peur. Il y a un tel potentiel dramatique dans ce personnage... Et là je dois dire que je suis un peu resté sur ma faim. Disons simplement que ce n'est pas cette BD qui révolutionnera l'histoire ni la vision qu'on peut avoir de Daredevil, mais n'est pas Moore ou Miller qui veut...

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6