Les Humanoïdes Associés : Carthago T13, Le dernier secret d'Hitler

/ Critique - écrit par plienard, le 10/12/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : humanoides integrale incal humano prix chargement editeur

Le dernier secret d’Hitler – note : 7/10

Mathieu Mariolle, encore lui, s'intéresse cette fois à un épisode véridique de la seconde guerre mondiale : une course-poursuite entre sous-marins qui finira par un affrontement inédit.


© Les Humanoïdes Associés 2021.

 

Le sous-marin allemand U-864 est affrété pour transporter une cargaison spéciale qui est le dernier espoir pour les nazis de gagner la guerre. Elle va alors devenir l'objet de convoitises des forces alliées britanniques et américaines. Les anglais lancent un sous-marin à sa poursuite, quand un commando américain est dépêché pour récupérer la cargaison. Mais l'objectif des deux alliés n'est pas le même.

120 pages d'un récit haletant qui n'est pas sans rappeler le film A la poursuite d'Octobre rouge. Les auteurs, Mathieu Mariolle (scénario) et Fabio Piacentini (dessins) et Massimo Travaglini (couleurs), présentent trois partis (nazis, américains et anglais) aux desseins bien différents. Ils savent aussi apporter de la nuance dans les combats de chacun. Si les nazis sont le parti du mal, ce sont aussi des soldats allemands qui obéissent à des ordres de leurs supérieurs, et sont confrontés au dilemme de leur patriotisme et d'obéir à des bourreaux. Côté du bien, les américains sont figure d'épouvantails. Car c'est bien en jouant sur la vénalité de ses soldats que le commando va accepter la mission et être prêt à sacrifier des résistants. Seul le parti anglais apparaît comme le "héros" avec un capitaine intègre. Mais tous ont pour point commun de vouloir la fin de cette guerre. Mais la fin justifie-t-elle les moyens ?

Un bon récit où les notions du bien et du mal sont confrontées à la réalité. Les superbes dessins de combat naval et un découpage intéressant et nerveux viennent largement compenser le statisme des personnages et le côté trop propre de leur allure.

 

Carthago - Tome 13 : Abzu est notre seul dieu - note : 6,5/10

Christophe Bec sait-il s'arrêter ? Le scénariste enchaine les séries sans jamais réussir à les arrêter. Prométhée (21 albums, toujours en cours), et maintenant Carthago (avec son spin-off Carthago adventures, 6 albums) qui arrive à son treizième tome en prend le même chemin. Mais attention, n'y voyait pas une critique. Fan inconditionnel, je ne peux que me réjouir que le récit continue tout en parvenant à se renouveler. Car c'est bien cela qui en fait sa force.


© Les Humanoïdes Associés 2021.

 

Qu'il est loin le temps où on découvrait un mégalodon au fin fond d'une caverne sous-marine. Nous sommes maintenant dans un avenir proche où une série d'explosions nucléaires ont bouleversées le monde. Chacun tente de survivre par ses propres moyen, selon que vous êtes dans un sous-marin, que vous êtes des moines cisterciens, où que vous viviez au fond de l'océan. Comme Lou Melville qui vit au milieu des mégalodons dans la cité des tritons antiques. Et depuis quelques temps, un des mégalodons fait preuve d'agressivité. Lou réclame de le libérer avec la horde.

Changement complet d'ambiance dans le premier tome de ce diptyque annoncé - le diptyque du bagarreur -. On se retrouve dans une sorte de post-apocalypse, ou des groupes en tout genre ont émergé. Ici, c'est un groupe religieux avec quelques éléments intégristes qui va sauver Lou.

 


Les couvertures des 2 albums - © Les Humanoïdes Associés 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse