Delcourt : L'homme de l'année T15, Les Métamorphoses 1858 T2, Poussière T2, L'histoire de Siloë

/ Critique - écrit par plienard, le 03/07/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

Des albums attendus ...

L'homme de l'année - Tome 15 : 1440 - note : 7/10

En 2019, Gilles de Rais est bel et bien l'homme de l'année avec un seconde album qui lui est dédié cette année dans la bien nommée collection de Delcourt. Ainsi, après avoir déjà fait d'un tome de la série Jhen (chez Casterman), il est une nouvelle fois le personnage central d'un album de bande dessinée. Il faut dire que le monsieur a de quoi inspirer les scénaristes : compagnon d'armes de la pucelle d'Orléans, il traîne par la suite une réputation sulfureuse qui donnera naissance à la légende de Barbe bleue.


© Delcourt 2019.

 

En l'an 1440, de plus en plus d'enfants disparaissent mystérieusement dans les régions d'Anjou et de Bretagne. Pour mettre un terme à ce fait divers, le pape envoie le chevalier Gwen de L'Hôpital pour enquêter. Mais le chevalier ne parvient qu'à rassembler que peu d'indices à l'exception de cette mystérieuse femme vue sur les lieux précédant chaque disparition.

Un scénario plaisant de Jean-Pierre Pécau qui dévoile les faits historiques et laisse entrevoir les oppositions politiques et religieuses de l'époque. Et les dessins efficaces de Lajos Farkas rendent cet album agréable à lire.

 

Poussière - Tome 2 - note : 8/10

C'est un tome qu'on attendait avec une certaine impatience que ce deuxième tome de Poussière par Geoffrey Monde. Cet auteur complet - scénario et dessins - nous avait ravi par l'originalité du sujet et surtout ce dessin particulier (dans la représentation de ses personnages notamment) ce qui montrent que l'on peut toujours faire de bonnes histoires intelligentes avec modernité.


© Delcourt 2019.

 

Poussière et sa sœur Ayame se sont réfugiées dans la capitale Toran après la dernière attaque des cyclopes dans la ville de Luce. Mais la tension dans la ville est à son comble entre les réfugiés et les étranges apparitions et disparitions de l'homme en noir. La population veut des actes.

Geoffrey Monde met en parallèle deux mondes, un qui pourrait ressembler au notre, et un second qu'on pourrait qualifier d'idéal, voire pur. Mais un lien va se faire entre ses deux univers et c'est ainsi que le notre va venir polluer celui de Poussière. Une situation que les dirigeants de notre monde accepte bien volontiers puisqu'elle "purifie" et règle les problèmes de dérèglements climatiques qui s'étaient enclenchés.

Une bande dessinée avec des thèmes d'actualité, traité de manière originale.

 

Les Métamorphoses 1858 - Tome 2 : Dinocampus coccinellae - note : 8,5/10

Après Poussière, une autre tome 2 était très attendu : Les métamorphoses 1858. La scénariste, Alexie Durand, et le dessinateur, Sylvain Ferret, signent cette belle série, ambitieuse, à l'atmosphère sombre et horrifique, à l'élégance fin XIXème.

Stanislas et Joseph sont deux amis d'enfance, élevés ensemble. Le premier est une sorte d'enquêteur-alchimiste, fils d'une gouvernante. Le second est docteur et a refusé de suivre la voie paternelle et a été élevé par la mère de Stan. Une enfance commune qui n'est pas aussi complice qu'elle peut paraître et qui cache quelques rancunes de jeunesse qui vont ressortir dans cet album.


© Delcourt 2019.

 

Les deux amis enquêtent toujours sur les meurtres des jeunes femmes et se lancent à la poursuite du mystérieux architecte. Ils sont aidés par une société secrète et se dirigent vers Barcelone.

Ce deuxième tome va être l'occasion de découvrir l'enfance des deux jeunes gens et de comprendre pourquoi les vexations du passé ressortent maintenant.

Un scénario parfait mettant en avant la psychologie des personnages et qui sert en même temps toujours l'intrigue principale. Et que dire des dessins de Sylvain Ferret ! Après avoir surtout jouer sur l'aspect mécanique dans le premier tome, il s'éclate sur les aspects organiques et musculaires de "ses monstres" et n'économise pas les litres de sang … Le découpage est ingénieux, donne du rythme - on sent un gros travail sur ce point -, nous renseigne à chaque instant sur les flash-back (à l'aide du jeu sur les couleurs). Et la fin - même si on la sent venir - est impressionnante, on en reste bouche bée.

Le tome 3 est annoncé en début d'année 2020, et le rendez-vous est déjà posé pour nous !

 

L'Histoire de Siloë - intégrale - note : 7/10

Les éditions Delcourt proposent depuis le mois de mai 2019 l'intégrale de L'Histoire de Siloë par Serge Le Tendre et Servain, en même temps que le troisième tome qui vient clôturer cette histoire débutée en 2000 (pour le Tome 1) et 2003 (pour le tome 2).


© Delcourt 2019.

 

C'est l'histoire d'une petite fille  au pouvoir immense, résultat d'une expérience scientifique de son père et au cours de laquelle sa mère a trouvé la mort. Son pouvoir devient un enjeu politique et une course-poursuite pour récupérer la jeune fille s'organise entre le pouvoir en place et une mystérieuse secte, les Esséniens.

Récit de science-fiction et d'anticipation, cette histoire de Serge le Tendre (Chinaman, Golias, La Quête de l'oiseau du temps, Le projet Bleiberg) est bien un avertissement contre les dictatures religieuses et autres excès du pouvoir, des thèmes qu'on retrouve fréquemment dans ses histoires. En parallèle de l'histoire de Siloë se joue la paix du monde et un complot pour prendre possession du pouvoir.

Servain offre un dessin de science-fiction made in des années 80-90, dans les deux premiers tomes pour un trait qui se fait plus clair et des cases moins chargées. Il réussit à nous plonger dans cette ambiance futuriste, et le pouvoir de Siloë exprime une force et puissance irréelle.

Une fin et une belle intégrale attendue depuis un moment.

 


Les couvertures des 4 albums - © Delcourt 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse