6/10Centaurus - tome 1 - Terre promise

/ Critique - écrit par plienard, le 08/03/2015
Notre verdict : 6/10 - Encor(us)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une histoire "originale" de découverte d'une nouvelle planète par Léo et Rodolphe.

Un vaisseau-mode envoyé à travers la galaxie pour trouver une nouvelle planète Terre et sauver l’espèce humaine, c’est le pitch rapide de la nouvelle série  que vous propose les éditions Delcourt dans sa collection Neopolis.


©Delcourt édition 2015.

Si vous avez l’impression d’avoir déjà lu ce type de récit, chez le même éditeur, dans la même collection, je ne vous donnerais pas tord. Cela ressemble à s’y méprendre à Terra prime par Ogaki.

Il s’agit pourtant bien d’une nouvelle série par les auteurs de Kenya, Namibia, Trent ou encore La porte de Brazenac. Vous l’aurez peut-être deviné, il s’agit de Léo et Rodolphe qui continuent, encore et toujours, sur leurs mêmes thématiques : la découverte de planète, la confrontation homme-extraterrestre, le comportement humain face à l’inconnu et l’adversité. Ils s’associent pour la première fois avec Zoran Janjetov, le dessinateur d’Avant l’incal et de Technopères. Un dessin asse précis mais pour lequel il use des traits sur les visages humains, notamment masculin, ce qui donne parfois une sensation de ratures.

On est cependant vite emporté par le récit où des jumelles, Joy et June, vont être sélectionnées pour accompagner une expédition de reconnaissance sur la planète sélectionnée il ya plus de 400 ans : Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus (vous avez enfin l’explication du nom de la série). Les deux jeunes femmes n’ont pas été choisies par hasard. Elles ont en effet des capacités exceptionnelles que je vous laisse découvrir.

Si la découverte d’une nouvelle planète peut sembler récurrent (trop ?) dans l’œuvre de Léo – on pense immédiatement aux mondes d’Aldébaran – il parvient cependant à ne pas se répéter et il a le don de compliquer les expéditions de ses personnages. Les rebondissements sont suffisamment présents et nombreux pour vous donner envie de lire la suite.


©Delcourt édition 2015.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse