8/10Kenya saison 2 - Tome 1 - Namibia épisode 1

/ Critique - écrit par plienard, le 17/04/2010
Notre verdict : 8/10 - Cathy en Afrique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Cathy est envoyée en Namibie pour enquêter sur l'apparition mystérieuse d'un ancien chef nazi, H. Göring, censé être mort depuis plusieurs années.

Revoilà Cathy en Afrique. Je ne vous annonce pas une adaptation dessinée de Joy en Afrique, mais bel et bien le retour des aventures de Cathy Austin, initiées dans le cycle 1 de la série Kenya. Remarquez, Cathy sous la douche, c'est toujours agréable ! L'histoire (et vous l'aurez compris) se passe en Afrique, et plus précisément en Namibie qui fut une colonie allemande. C'est d'ailleurs largement autour de ce thème que tourne le premier des cinq tomes prévus pour ce cycle.


Nous sommes en 1949, deux journalistes font un reportage en Namibie sur des cultures céréalières qui sont mises en place mais qui sont ravagées par d'énormes vers. Les deux journalistes vont d'ailleurs prendre des clichés d'un homme au milieu de ces plantations qui est censé être mort depuis son suicide après le procès de Nuremberg : le reichmarschall Herman Göring. Le MI5 est alors prévenu, et il envoie son meilleur agent : Cathy Austin. Elle sera accueillie par un collègue misogyne et raciste, mis au placard dans ce pays. Elle rencontrera aussi Robert MacDonald, noir américain dont le père est originaire de Namibie.

Pour ce second cycle, les rôles des auteurs ont été un peu redistribués. Léo et Rodolphe s'associent au scénario, tandis que Bertrand Marchal reprend le dessin. Et je dois dire, que contrairement au 1er cycle (voir critique Kenya), le charme opère aussitôt. Le dessin est tonique. On est toujours dans le style de Léo, mais les mouvements des personnages sont mieux rendus et les sourires ultra-brite inexistants. Côté scénario, même s'il se veut dans la même veine que le précédent cycle, c'est-à-dire des événements surnaturels dans un pays africain après la seconde guerre mondiale et au début de la guerre froide, l'intrigue semble plus complexe et plus extraordinaire. Certes, on n'a plus le merveilleux bestiaire sorti de l'imagination de Léo, mais les insectes géants de Bertrand Marchal sont effrayants à souhait.


Evidemment, on a toujours un beau gosse (américain cette fois) et un misogyne (anglais ???). Mais on est dans des rapports humains cohérents et compliqués. On n'est plus dans le rapport « je suis beau - tu es belle - aime-moi », un peu simpliste. Ensuite, de nombreuses questions se posent à nous et auxquelles on attend impatiemment les réponses : Qui est réellement Robert ? D'où viennent ces insectes ? Qui est ce sosie de Göring ? Pourquoi l'Anglais a-t-il été mis au placard en Namibie ? Qui sont ces gens qui surveillent Cathy et ses acolytes ? Quel est le rapport entre les insectes et Göring ?

Pour finir, cet album est une belle introduction au nouveau cycle. Un scénario plus dense, un dessin plus en mouvement, il s'annonce sous de très bons auspices. Vivement le tome 2, s'il est de la même veine.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse