9/10The Walking Dead - Tome 15 : Deuil et Espoir

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 09/03/2012
Notre verdict : 9/10 - Toujours mortel ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Walking Dead en est à son quinzième numéro et le duo Kirkman et Adlard semble avoir encore beaucoup de choses à nous raconter. Les deux hommes sont toujours aux commandes et plus que jamais, la saga semble infinie. Cependant, penchons nous plus particulièrement sur ce dernier épisode pour voir en quoi cette série parvient toujours à tenir le haut du pavé.


Savoir tendre la main ...
Dans le dernier épisode, Carl, le fils de Rick prend une balle en pleine tête qui le laisse comateux tandis que son père hérite des clés de la ville après le craquage de certains personnages et l’invasion d’un grand nombre de zombie. La ville a su s’unir contre la menace mais comment les choses vont se passer maintenant que la menace semble plus lointaine (relativement) ? C’est justement le corps de cet épisode et il va être question notamment de la vulnérabilité de Rick et Carl. L’un se veut un leader tandis que l’autre prétend être un enfant de la survie. La réalité est tout autre et si Rick nous avait déjà montré des signes de folie, il se présente à nous comme un homme qui a simplement fait passer sa survie et celle de sa famille avant tout le monde. Carl, de son côté, afin de rendre son père fier de lui, a toujours eu l’apparence d’un enfant qui a su s’adapter à ce monde hostile. Mais la réalité est différente. En effet, Rick réalise l’importance de l’humanité en tant que communauté et il veut donner de grands buts à la ville qu’il a en charge tandis que Carl va ouvrir le flot de ses émotions longtemps contenues. En parallèle de cela, Abraham va nous montrer une autre facette de l’humanité tout comme (et dans un autre registre) Glenn et sa compagne. Les héros les plus emblématiques et les plus anciens du groupe en prennent ainsi tous pour leur égo et le suspense va parfois être fort. Je pense notamment à Glenn qui va être fortement malmené. Ceci dit nos héros vont une nouvelle fois nous surprendre et malgré la tentation, je ne peux pas vous révéler la fin de ce tome qui va vous scotcher (autant que Carl qui prend une balle).


Sorti de son contexte ...
Côté forme, Adlard se fait plaisir des deux côtés de la franchise Walking Dead. Ainsi, il nous donne de l’action avec des cervelles qui éclatent, des bagarres à la tension palpable et un rythme acharnée. Mais il nous livre une belle palette d’émotions humaines avec le doute, la peur mais aussi du ressentiment et du machiavélisme. Les femmes vont d’ailleurs être à l’honneur puisque une plus grande amplitude de sentiments sera dévoilée par ces dernières. Les hommes seront un peu plus binaires en comparaison sans toutefois que la qualité du récit s’en ressente.

Un tome solide qui se plonge davantage dans les rapports humains. Le fait que tout ce déroule maintenant dans un village oblige nos héros à davantage se concentrer sur leur humanité et nous n’allons pas bouder notre plaisir vu que chaque séance de psychothérapie est espacée d’une scène d’action avec ou sans zombies.


Le monde est envahit de zombie mais la poésie n'est pas morte !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)