6.5/10Spider-Island

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 13/12/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Belle ile ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Spider-Man est le genre de héros qui n’a jamais de chance. Sans arrêt attaqué, calomnié et poursuivi, il est la tête de Turc d’un bon paquet de vilains. L’un d’eux, n’est pas le plus glamour ou le plus célèbre comme Octopus ou le Bouffon Vert mais il a la haine tenace. Le Chacal est pourtant un ennemi qui a bien pourri la vie de notre héros. Il est l’homme derrière la saga des clones. Si vous voulez un double de Peter Parker, c’est lui qu’il faut appeler. Dans le cas présent, il se lance dans des créations arachnéennes poussées et au passage, il infecte la population de Manhattan avec un virus qui va donner à ses habitants les pouvoirs de notre héros. Sans compter la myriade d’effets secondaires.


La Cape et L'Epée
Dans cet album, nous avons le droit à un regroupement de plusieurs aventures liées à cette intrigue mais n’impliquant pas notre héros. Cela tombe bien Manhattan est peuplée de bon samaritains en tout genre. Dans les faits. Nous avons surtout une série d’histoire sans autres liens que l’infection. On va donc passer d’une intrigue à l’autre sans ménagement. Nous avons le droit à du moyen comme Spider-Girl et Spider-Woman qui font un peu trop dans le prévisible. Cependant, nous sommes tout de même au dessus de la mini histoire du Punisher ou de Heroes for Hire. Shang-Chi, de son côté, est le plus lié à l’intrigue principale mais ses monologues interminables atténuent la force de ce personnage qui mériterait d’apparaître un peu plus. Véritable héros de kung-fu, il ne compte que sur ses techniques et sa détermination pour vaincre les adversaires les plus coriaces. Il ne s’aide même pas de gadgets ou d’arme. On fera partie des infectés mais ce sont bien ses années d’apprentissage des arts martiaux qui vont l’aider à surmonter les épreuves qui l’attendent. Pour alléger l’atmosphère, l’histoire de la fillette de cinq ans a le mérite d’être une pause amusante au sein de cet album et où d’autres personnages ont le droit à un traitement intéressant en plus de Shang-Chi. La Cape et l’Épée par exemple constitue une histoire simple mais efficace. Elle aurait pu se passer n’importe où ailleurs que Spider-Island mais la relation entre Tyrone et Tandy possède une beauté et un dramatisme très poignant. Spider-Island va d’ailleurs avoir des conséquences intéressantes pour le duo mais je ne vais pas tout vous raconter sur ce sujet. La première histoire de l’album est l’une des plus surprenantes. Elle ne met pas en scène un héros mais le Super-Bouffon. Loin d’aider les gens, le mercenaire du Caïd a dans l’idée de draguer. Cependant, la chose n’est pas aisée puisque la belle est prise et qu’elle semble à peine remarquer notre vilain lorsque ce dernier n’a pas son masque. Loin de se laisser abattre, il va profiter de la confusion Spider-Island pour mener sa barque et tenter de la drague extrême.


SUUUUURRRRRPRISE !
Visuellement, l’ensemble est cohérent d’une intrigue à l’autre. La Cape et l’Épée parviennent tout de même à se détacher du lot avec une mise en scène plus intense. Ce qui fera la différence entre les autres histoires, ce sera l’impact de l’intrigue en elle-même. Au final, si Spider-Island n’est pas l’événement qui m’a chamboulé cette année, cet album contient suffisamment de contenu pour attirer le regard des amateurs. Il faudra par contre passer par Spider-Woman ou Heroes for Hire mais bon, il faut bien râler un peu.


C'est Bartholdi qui serait surpris !

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6