7.5/10Sillage - Tome 13 - Dérapage contrôlé

/ Critique - écrit par plienard, le 08/10/2010
Notre verdict : 7.5/10 - A fond la caisse (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Nävis participe à un cannonball pour sauver son avocat. Mais, comme toujours depuis un certain temps, elle se fait manipuler par un tiers. Morvan se fait un malin plaisir à compliquer son intrigue, quitte à nous faire perdre le fil.

Après le 13ème album du chant des stryges, voici le n°13 de Sillage. Deux grosses séries qui prouvent leur réussite par leur longévité. Dans l'album précédent, Zone franche, nous avions laissé Nävis face aux ravisseurs de son avocat.


Pour rappel, Nävis habitait sur une planète en compagnie de son tigrours. Sillage, nom donné au convoi de vaisseaux spatiaux, parcourait l'espace à la recherche de planètes inconnues afin de les coloniser. Quand le convoi découvrit la planète de Nävis, la rencontre fut brutale. Toujours est-il qu'elle fut intégrée à Sillage comme étant le seul spécimen de son espèce, l'être humain. Brillante, intègre, dotée d'un fort caractère, elle devient peu à peu le meilleur agent de la constituante, le conseil de Sillage.  Mais son entêtement et sa naïveté vont la mettre dans des situations qui l'amènent actuellement à se défendre contre les accusations dont elle fait l'objet (notamment de complot contre Sillage).

On retrouve maintenant notre héroïne embarquée dans un cannonball spatial, où les courses illégales se déroulent sur des planètes. Et pour sauver son avocat, une seule solution, terminer à la première place. Mais cette course va aussi être l'occasion de trouver des réponses aux nombreuses questions qu'elle se pose, mais aussi d'en poser beaucoup d'autres entre les révélations de Bobo, la mystérieuse découverte chez Enshu Atsukau et le complot du magister.


Un cannonball est une épreuve de courses illégales et don de vitesse. Suivant ce principe, Morvan et Buchet nous ont concocté une aventure qui se déroule à vive allure. Les révélations et les intrigues se suivent sans faire de pause, nous tenant en haleine. Et cela va tellement vite que l'on perd le fil des intrigues. On n'arrive plus à savoir qui est dans le camp de qui. Car si Nävis se sent trahie par Bobo, nous aussi. Comme par identification, le duo héroïne - lecteur que nous formons est totalement dépassé. Même si Nävis tente de reprendre en main les événements, d'autres viennent nous ébranler et nous faire douter de tout.

Une des caractéristiques de cette série, c'est sa colorisation. Des tons très vifs, très colorés, Buchet ose nous présenter une palette de couleurs différentes assez impressionnante. Une autre caractéristique se situe au niveau de l'hétéroclisme des personnages, de toutes les gueules des personnages. Moins marqué dans cet album, car il réutilise des personnages vus dans l'album précédent, il reste toutefois très diversifié tout en restant identifiable. C'est-à-dire que vous arrivez à reconnaître facilement les personnages. L'univers technologique dessiné est aussi caractéristique de la série. L'imagination est le maître-mot du talent de Buchet. Et plus les années passent, plus on voit son dessin grandir et s'affirmer. Si au début Nävis avait l'apparence d'une jeune adolescente, on s'aperçoit maintenant qu'elle devient une femme.

Morvan nous emmène une fois n'est pas coutume dans une histoire en deux parties. C'est peut-être la raison pour laquelle on a du mal à tout comprendre. On ne comprend pas ce que certaines histoires viennent faire là. Et une petite relecture de l'épisode précédent (au minimum) s'impose. Mais cela reste une composante de cette série qui depuis quelques temps à des intrigues un peu compliquées. Il faut sans doute cela pour garder le lecteur.
A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)