7/10Nightfall - Tome 1 - La nuit : sweet dreams ?

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 29/03/2013
Notre verdict : 7/10 - skyfall ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Nouvelle série pour un nouvel auteur que l’on trouve à la fois au scénario et aux dessins. Tel est l’une des particularités de Nightfall de Fred Fordham. Jeune auteur, il rejoint le label Comics Fabric qui avait déjà hébergé l’excellent Badass. Cependant, nous allons voir que niveau ambiance, les deux productions sont radicalement différentes. Plus sombre, Nightfall va poser une histoire bien à elle.

Nightfall - Tome 1 - La nuit : sweet dreams ?
Get up ! Stand up !
Enfin presque, puisqu’il est difficile de lire Nightfall sans déceler un grand nombre de référence plus ou moins proches. On a certes un petit côté Paradis Perdu de Milton mais dans le contexte des comics, nous parlerons de deux inspirations : V pour Vendetta pour commencer puisque la partie se situant dans notre monde est dominée par une sorte de dictature rappelant fortement ce comics. Il en est de même pour le choix des couleurs (ou plutôt leur quasi absence) puisque tout se déroule dans des scènes très sombres. La partie consacré au royaume des rêves n’est pas sans rappeler Sandman avec son lot de créatures mythiques et de fantasmagorie impactant le monde des hommes. On pourrait également citer Little Nemo même si Donnie vit dans un monde bien plus sombre et angoissant. En effet, certains mécanismes du pays des rêves pourront rappeller les aventures du petit Némo (mais je ne vais pas tout vous raconter, rassurez-vous).

Nightfall - Tome 1 - La nuit : sweet dreams ?
On choisit pas non plus où l'on grandi ...
Ainsi, dans un Londres dictatorial, un jeune garçon tente de survivre. Les choses sont mal parties puisqu’étant immigré, il est l’une des cibles du gouvernement. De plus, il est membre d’un groupe de résistants avec son frère. Lorsqu’il décide de poser une bombe, il n’imaginait pas que les remords seraient si grands qu’ils tenteraient d’empêcher l’explosion de l’engin. Malheureusement, il arrive trop tard mais cependant bien assez tôt pour sauver de la mort une jeune fille qui passait par là. Néanmoins, les deux jeunes sont plongés dans le coma et c’est là que nous entrons dans le royaume des rêves. Ce monde est une fantasmagorie pour les hommes mais pour leurs habitants, c’est un lieu bien réel dans lequel les hommes sont de passages dans leur dimension (nommée Asante) et dans laquelle ils sont invincibles ou presque (il suffit des les réveiller). Devant le chaos parfois provoqué par ces visiteurs, des débats sont nés et des guerres ont éclatés. Au milieu des centaures et des chimères qui ont nourri le monde des hommes, on trouve les anges qui ont façonné les croyances humaines et dont la dernière guerre a fini par causer le retour d’une ancienne menace (Moloch) pour épauler Gabriel qui est devenu un dictateur. Parmi la résistance locale, nous retrouverons l’archange Michael et bien d’autres surprises.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons une intrigue assez dense avec un grand nombre d’interrogations. D’ailleurs, plus Fordham va nous révéler de choses, plus nous aurons de questions qui vont naître. Si le monde des hommes est assez convenu, j’ai pu apprécier l’idée du monde d’Asante et les concepts (mythologique et religieux) que l’auteur développe. De même, visuellement, nous avons là un travail plutôt agréable à l’œil. Certes, on retrouve le côté trop classique des hommes mais tout change sur Asante. Il oscille entre différent style coloré dont un look assez steam punk sur Michael qui lui va à ravir. Un premier épisode toutefois dense dont les thèmes ne sont pas toujours faciles à suivre. Cependant, le traitement du thème et le rythme assez soutenu de l’album pourront contrebalancer ces points sombres. Au vu du sujet, du contexte et de l’épilogue, nous sommes curieux de voir évoluer cette série. Fordham tente un comics complexe mais pour une première fois, c’est un exercice plutôt réussi et formateur.

 Nightfall - Tome 1 - La nuit : sweet dreams ?
Donnie va découvrir que dormir est plus fatiguant qu'il ny paraît ! 

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6