7/10Marzi - Tome 5 - Pas de liberté sans solidarité

/ Critique - écrit par naweug (), le 13/11/2009
Notre verdict : 7/10 - Tous solidaires ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

1988-1989 : une période importante pour la Pologne. Signes avant coureurs de la chute du mur de Berlin : grèves, parti politique qui monte, restrictions... Marzi n'a même pas 10 ans et nous raconte sa vie de petite fille pendant la guerre froide.

Le 09/11/1989, le mur de Berlin tombait. Quoi de mieux que la célébration de cet anniversaire pour introduire le tome 5 de Marzi ?
Un an avant sa chute, la Pologne est secouée par les grèves. Mal vues par la population au départ, elles s'étendent pourtant à l'ensemble du territoire, comme une trainée de poudre. Le peuple est en colère : il n'en peut plus du régime oppresseur. Commence alors un combat qui va durer un peu moins d'une année. Lech Walesa fera son entrée dans la politique le 30 novembre 1988 et donnera 40 minutes de liberté à tous les Polonais : ils espèrent qu'enfin quelqu'un aura le courage de se dresser contre l'autorité. Et, petit à petit, les élections se mettent en place. Elles auront lieu le 4 juin 1989. Cela fera 40 ans que les Polonais n'étaient pas allés aux urnes !

Tels sont les faits relatés dans Marzi. On sent bien que les auteurs ont voulu parler de l'enfance d'une petite fille en Pologne pendant la guerre froide et non pas raconter l'histoire de la Pologne...

Que cela ne gâche pas votre lecture de Marzi. Cette série est toujours aussi agréable à lire. L'alternance du récit entre Marzi enfant et Marzi adulte est bien gérée. En abordant à la fois des questions personnelles et des événements nationaux, elle nous fait découvrir sa vie de petite fille normale, dans un pays ravagé par les restrictions, le communisme, la guerre froide et la passivité du peuple. Marzi grandit, apprend plein de choses à l'école, rencontre sa famille, parle des problèmes de ses parents, comprend le chagrin de sa cousine dont les parents se séparent... Le tout est illustré par Sylvain Savoia (Nomad) dont le trait capte bien toutes les expressions des personnages.

Destiné aux petits comme aux grands, Marzi est une jolie BD sur l'enfance, l'amour, l'espoir, l'amitié. Avec ses moments durs, très réalistes. Et malgré la chute du mur, son histoire est loin de s'arrêter là. Au moins deux autres tomes sont prévus.

Pour celles et ceux qui aimeraient prolonger le plaisir, vous pouvez aller sur le site de la web TV éducative de France 5, Curiosphere. A l'occasion de l'anniversaire de la chute du Mur, vous y trouverez "Marzi, la chute du communisme", une série d'animation de 10 épisodes de 3 minutes réalisée par Laurent Boileau et produite par Mosaïque Films.

A découvrir
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
V pour Vendetta
V pour Vendetta