6.5/10Marzi - Tome 2 - Sur la terre comme au ciel

/ Critique - écrit par iscarioth, le 14/04/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Petite carpe deviendra grande (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 4 réactions

On prend plus de plaisir à lire Sur la terre comme au ciel qu'on n'en a eu à lire Petite carpe.

On se souvient bien de Marzi, série dont le premier tome a été publié l'an dernier chez Dupuis. Cette bande dessinée nous raconte l'enfance de sa scénariste, Marzena Sowa, d'origine polonaise. Les mots de la jeune femme sont mis en image par le dessinateur Sylvain Savoia.

On retrouve dans ce tome deux ce que l'on reprochait principalement au premier opus. Tout d'abord, le double procédé narratif. Dans Marzi, dessins et écritures sont clairement dissociables, ce qui n'est pas le cas pour la plupart des BD. Les écrits de Sowa auraient pu se suffire à eux-mêmes et ne sont que juxtaposés aux dessins de Savoia, malgré les quelques passages réellement dialogués. Ce parti pris narratif génère une certaine lassitude, renforcée par la technique du gaufrier, utilisée ici de la première à la dernière page.


Le contenu en lui-même n'a pas non plus de quoi fédérer unanimement. Mise à part qu'elle se déroule dans la Pologne d'il y a vingt ans, l'histoire contée par Marzena Sowa est finalement assez commune. C'est l'histoire d'une gamine qui observe, joue, pleure, s'interroge... Bref, une gamine qui voit la vie comme n'importe quel enfant de son âge.
Lire Marzi, c'est retourner dans les pensées de son enfance : certains seront nostalgiques, d'autres simplement ennuyés. Comme avec le premier tome, on peut être énervé à la lecture de ce deuxième opus par un certain misérabilisme. « Pauvres mais fiers », c'est le titre d'un album de Tronchet, mais c'est aussi la phrase qui nous vient à l'esprit à la lecture de certaines planches qui insistent assez lourdement sur les inégalités (la dichotomie de L'argent a quand même une (bonne) odeur).

On prend tout de même plus de plaisir à lire Sur la terre comme au ciel qu'on n'en a eu à lire Petite carpe. On aborde certains thèmes qui font progresser l'intrigue en consistance. Le questionnement de Marzi sur dieu et sur certains principes de la religion sont amusants et intéressants à lire (l'absolution de péchés et son hypocrisie). Le background historique et politique est aussi appréciable : la guerre, la catastrophe de Tchernobyl.


Si la série continue de croître, d'évoluer, il sera intéressant de voir comment grandit Marzi à travers les âges. Et ce, malgré une narration qui a tendance à essouffler.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre