7.5/10Iron Man - 1979 - Le diable en bouteille

/ Critique - écrit par riffhifi, le 03/05/2008
Notre verdict : 7.5/10 - En fer et damnation (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Au bout de quinze ans d'existence, le personnage de Tony Stark est enfin confronté à un adversaire digne de ce nom : son mini-bar. Ou plus exactement (il est milliardaire) son maxi-bar.

Dans les années 70-80, Iron Man doit ses plus grands moments au trio David Michelinie / Bob Layton / John Romita Jr. Le premier est à l'écriture, le troisième au Edition Panini Best of Marvel (avril 2008)
Edition Panini Best of
Marvel (avril 2008)
dessin, et le deuxième louvoie entre les deux, assurant la plupart du temps l'encrage. Bob Layton n'a jamais perdu de vue le destin de Tête de Fer durant cette période.

En 1979, Tony Stark allait au-devant d'une sérieuse gueule de bois : réalisant que sa société va être rachetée par le SHIELD, constatant des dysfonctionnements de son armure, Stark adopte progressivement un régime composé d'un Martini au petit déj', d'un Amaretto-Scotch au déjeuner, d'une bouteille de champagne au goûter et d'un peu de Brandy avant d'aller au dodo. On a beau être moustachu et tenir l'alcool comme un homme, on finit par pétouiller un câble et par faire des âneries. Il faudra environ une dizaine d'épisodes pour que le héros se rende compte de son addiction, dont il se débarrasse proportionnellement bien vite, en quelques pages à peine. Heureusement que le lecteur érudit sait qu'il replongera quelques années plus tard. En attendant, la couverture du numéro 128 de Invincible Iron Man, est entrée au panthéon des plus célèbres illustrations Marvel. Il ne serait pas surprenant qu'elle soit reprise prochainement par les facétieux Marvel Zombies...


En réalité, les épisodes 120 à 127 ne font que suggérer l'alcoolisme naissant de Tony Stark. Les histoires le promènent de l'Atlantique Sud jusqu'à Monaco, il découvre que son armure est télécommandée par le fourbe Justin Hammer, un clone de Peter Cushing (chic) qui restera un des ennemis les plus connus d'Iron Man, et il tourne autour de la rouquine mais énergique Bethany Cabe. Le numéro 122, sorte de parenthèse dans le récit, est une reprise de la genèse du personnage, telle qu'elle fut réalisée en mars 1963 par Stan Lee et Don Heck. Le remake est l'occasion d'inviter le dessinateur Carmine Infantino, célèbre pour avoir dynamisé le personnage de Batman dans les années 60 et pour avoir participé à l'écriture du film Superman de 1978. L'épisode ne sert pas à grand chose : il faut bien dire que l'histoire fondatrice d'Iron Man, comme celle de n'importe lequel de ses congénères super-héros, a été racontée à de si nombreuses reprises qu'elle paraît plus présente à l'esprit des fans que certains de leurs propres souvenirs.


Au cours de l'année 79, Tony Stark perd progressivement le moral, à mesure que les tuiles s'accumulent sur sa tête. Il est même obligé d'arrêter pendant deux épisodes complets de porter l'armure d'Iron Man. Inutile de dire qu'au moment où il la réintègre, le bonhomme est remonté comme un coucou : porté par un sursaut de pêche peu banal, il affronte d'un bloc un collectif de vilains constitué de (attention les yeux) Stiletto, le Sorcier des Eaux, Spymaster, Blizzard, Mankiller, Constrictor, le Scarabée, l'Homme-grenouille et le Porc-Epic ! Le plus étonnant n'est pas tellement qu'il réussisse à leur botter le train, mais qu'il y parvienne sans rire. Cette avalanche de guignols en costumes bariolés est sans doute ce qui nuit le plus à cette année par ailleurs intéressante et empreinte d'un certain sérieux, qui ne demandera qu'à être développé par la suite. En attendant, John Romita Jr. nous aura montré quelques jolies grimaces d'un Tony Stark beurré comme un petit Lu.


The invincible Iron Man #120 - The old man and the Sea Prince / Le vieil homme et le prince des mers
(mars 1979)
The invincible Iron Man #121 - A ruse by any other name / Ruse de guerre (avril 1979)
The invincible Iron Man #122 - Journey / Voyage retour (mai 1979)
The invincible Iron Man #123 - Casino Fatale / Casino Fatal (juin 1979)
The invincible Iron Man #124 - Pieces of hate / Mort programmée (juillet 1979)
The invincible Iron Man #125 - The Monaco Prelude / Prélude à Monaco (août 1979)
The invincible Iron Man #126 - The Hammer strikes / Hammer frappe un grand coup (septembre 1979)
The invincible Iron Man #127 - ... A man's home is his battlefield / La maison d'un homme est son champ de bataille (octobre 1979)
The invincible Iron Man #128 - Demon in a bottle / Le diable en bouteille (novembre 1979)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I